L'Oeuvre Littéraire de El Hadj Abdoul Aziz Sy Dabakh, Poète et Chantre de Talent


L'Oeuvre Littéraire de El Hadj Abdoul Aziz Sy Dabakh, Poète et Chantre de Talent
Comme il est de coutume à l'occasion de chaque 14 Septembre, qui marque l'anniversaire du rappel à Dieu de Cheikh El Hadj Abdoul Aziz Sy Dabakh (rta), Asfiyahi.Org fidèle à sa vocation a choisit cette année de s'intéresser à son immense œuvre littéraire , léguée à la postérité et son talent de chantre.

Avant son rappel à Dieu, explique Imam Rawane Mbaye , une partie de son œuvre littéraire collectée et agencée lui avait déjà été présentée. Ayant avancé, à Tivaouane, au lendemain du décès, que cette tâche se poursuivait aux fins de contribuer à rendre sa pensée plus accessible.

Cette pensée, d’une richesse inestimable exprimée en poésie et en prose et appuyée par une maîtrise, qui force respect et admiration de la langue arabe, est articulée autour d’une variété de thèmes que Imam Rawane Mbaye, Dr Bachir Ngom et Serigne Pape Makhtar Kebe, se sont efforcés d’inventorier, de dater, d’en indiquer les circonstances et de classer autour des deux axes ci après.

L’œuvre poétique

Ses poèmes sont d’inégales longueurs .Il en est qui font trois vers et d’autres qui font plus de cent vers, et quelques uns dont le nombre de vers s’élève à plus de deux cents ou atteint quatre cents vers.

Ils sont accès sur les thèmes que voici :

1) Tawassulât, Il s’agit de l’ensemble des poèmes portant sur ses plaintes adressées à Dieu pour le supplier à guérir soit un mal organique ou social, soit à exaucer une prière.

2) Muhammadyyât, Ce sont les poèmes de supplications par lesquels l’auteur s’apitoyant sur le sort des musulmans, sur les maux sociaux, ou sur son état de santé physique, demande à Dieu de les guérir par égard pour l’Envoyé d’Allah (PSL) ;

3) Tijaniyyât. Ce cadre renferme les poèmes faits en éloge du vénéré Cheikh Ahmed At-Tijâni, fondateur de la confrérie au sein de laquelle l’auteur était promu Calife.

4) Umaniyyât. L’on y trouve essentiellement les poèmes faisant ressortir les liens qui s’étaient tissés entre l’auteur et Feu El Hadji Seydou Nourou Tall petit-fils d’El Hadji Omar TALL ;

5) Mâlikiyyât.Ce terme dérive du nom de son père. El Hadji Malick SY, et englobe les poèmes de tout ordres que l’auteur lui a consacrés ainsi qu’à ses fils et filles, dont principalement le Calife Ababacar SY, premier successeur d’El Hadji Malick SY ;

6) Marâsi ou thrènes. Ce sont les poèmes funèbres qu'il a composés à l’occasion de décès de Califes de confrérie, de dignitaires de la Tijâniyya, de parents ou de connaissances ;

7) Irshâdât ou orientations regroupe les poèmes de circonstances par lesquels le Calife se prononçait sur certains événements, en exhortant, en conformant à la Sharia, en rappelant les principes d’équité de la loi divine.

L’œuvre prosaïque

En prose, les thèmes portent généralement sur les problèmes de société, discorde, dissensions, calomnies, rivalités inter confrériques, d’où appels à la concorde, au respect des enseignements de la Sharia. Ces exhortations et invitation s’adressent aussi bien aux Chefs religieux et à leurs adeptes qu’aux autorités et leaders politiques, aux fonctionnaires, aux citoyens simples, à tous.

Ce travail de collecte, d’inventaire et d’analyse a été réalisé par Imam Rawane Mbaye, grâce notamment à la précieuse collaboration de l’archiviste, Monsieur Babacar MBAYE, des professeurs Papa Makhtar KEBE (mémoire du patrimoine culturel du Calife) et Mouhammed Bachir NGOM.
 

SUR SON IMMENSE OEUVRE LITTERAIRE : Entretien avec Serigne Pape Diop Youssoupha


POÈTE ET CHANTRE DE TALENT : Entretien avec Serigne Ahmed Sarr


Mardi 15 Septembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :