L'OM en plein cauchemar!


L'OM en plein cauchemar!
En ouverture de la 27e journée et au terme d'un match haletant, Caen s'est imposé au Vélodrome face à Marseille (2-3). Les Bas-Normands, menés 2-0 à moins de vingt-cinq minutes de la fin, ont tout renversé grâce à Seube (67e), Sala (70e) et Benezet (87e). Ayew (45e) et Gignac (63e), entré en jeu, pensaient avoir fait le plus dur. L'OM reste 3e mais s'enfonce un peu plus. Le SMC est désormais 9e.
EurosportCelle-là, le Vélodrome ne l’avait pas vue venir. Alors qu’ils menaient 2-0 après des réalisations d’Ayew (45e) et Gignac (63e), les Marseillais ont tout gâché, vendredi en ouverture de la 27e journée. Seube (67e), Sala (70e) et Benezet (87e) ont permis à Caen de ramener une victoire loin d’être imméritée de Marseille (2-3). Personne n’avait réussi cette exploit depuis Montpellier, lors de la 2e journée.
Le SMC l'a fait, surfant son exceptionnelle lancée de 2015 et profitant également de l'incroyable apathie olympienne au retour des vestiaires. Avec cette nouvelle contre-performance, l’OM, toujours 3e, se retrouve en difficulté dans la course au titre. Il va falloir commencer à regarder derrière. Monaco, 4e, pointe à sept unités, avec deux rencontres de plus à jouer. Caen poursuit sa deuxième partie de championnat quasi parfaite et remonte provisoirement à la 9e place.
Ce match opposait la meilleure équipe de la première partie de saison et celle de la deuxième. Et cela a offert une rencontre de qualité. Avec un scénario rocambolesque. Soixante-septième minute : l’OM mène 2-0 face à une équipe caennaise joueuse et méritante, mais déjà privée de Nangis (30e) et Bazile (41e), sortis sur blessure. Ayew (45e) et Gignac (63e) pensent avoir mis leur équipe à l’abri en inscrivant deux buts similaires sur des tentatives repoussées par Vercoutre. A ce moment précis, tout le monde a oublié le penalty de Batshuayi stoppé ce même Vercoutre (2e). Mais l’OM n’est plus l’équipe du début de saison. Et Caen méritait beaucoup de choses, sauf de perdre.
Avant de renverser l'OM, les joueurs de Patrice Garande avaient déjà fait trembler la maison blanche et Mandanda, auteur de quelques arrêts de classe. A trois reprises, il avait également été sauvé par ses défenseurs Morel, Fanni puis Mendy (26e, 28e, 57e). Finalement, ce qui devait arriver... arriva : Seube, sur corner (2-1, 67e), Sala, sur un duel remporté face à Mandanda (2-2, 70e), et Benezet, d’une superbe frappe (2-3, 87e), ont poussé les Olympiens au fond du trou. Avec les sifflets du Vélodrome en prime. Comme au Parc des Princes, les hommes de Patrice Garande ont réussi à revenir du diable vauvert. Mais cette fois-ci, avec la victoire au bout. Elle offre aux Caennais une place dans la première partie du classement (9e). Elle éteint, peut-être définitivement, les espoirs de titre marseillais.

 
Samedi 28 Février 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :
JFK aurait eu 100 ans

JFK aurait eu 100 ans - 28/05/2017