L'IAAF annule son gala en raison du scandale qui touche son ancien président Lamine Diack


La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a annulé son gala annuel en raison du scandale de corruption qui la secoue.
Le comité d'éthique de l'IAAF a aussi confirmé que le fils de l'ex-président Lamine Diack figurait parmi les quatre personnes soupçonnées d'avoir aidé une marathonienne russe à éviter une suspension pour dopage sportif avant les Jeux olympiques de Londres en 2012.
La cérémonie, à l'issue de laquelle les athlètes masculin et féminin de l'année sont couronnés, devait avoir lieu à Monaco, le 28 novembre.
Le président de l'IAAF, Sebastian Coe, a déclaré que « compte tenu de la tourmente dans laquelle est plongée notre association, ce n'est clairement pas le moment de se rassembler pour fêter l'athlétisme ».
La décision a été prise à la suite de l'arrestation en France de Diack, accusé de corruption et de blanchiment d'argent. Il est soupçonné d'avoir accepté plus de 1 million d'euros (1,43 million $) pour camoufler des tests antidopages positifs.

Coe a indiqué que l'IAAF remettra tout de même les prix aux athlètes gagnants.

« L'IAAF cherchera une occasion plus propice pour la présentation de ces prix qui seront distribués aux gagnants », a-t-il dit dans un communiqué.
Parmi les athlètes en lice cette saison pour les prix figurent les sprinteurs Usain Bolt et Dafne Schippers.
L'Agence mondiale antidopage (AMA) devrait révéler les conclusions de son enquête portant sur les allégations de dopage généralisé dans l'athlétisme en Russie lundi.
Le comité d'éthique de l'IAAF a indiqué vendredi que le fils de Diack, Papa Massata Diack, et trois autres suspects sont sous enquête en lien avec le dossier de la marathonienne russe Liliya Shobukhova.
Dimanche 8 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :