L’Equateur endeuillé à la suite de son pire séisme depuis quarante ans


Les équipes de secours continuaient, dimanche 17 avril au soir, à chercher des survivants sous les décombres en Equateur, au lendemain du pire séisme qu’ait connu ce pays en près de quarante ans. Le dernier bilan de la catastrophe fait état d’au moins 272 morts, un nombre qui « va augmenter », ont prévenu les autorités. Le tremblement de terre a également fait plus de 2 000 blessés. Près de 200 répliques ont été enregistrées après la secousse initiale, d’une minute environ. L’état d’exception a été décrété.
Dans l’ouest, à Portoviejo, l’une des villes les plus touchées, des maisons détruites, un marché dévasté, des lampadaires au sol et des débris éparpillés sur les trottoirs témoignaient de l’ampleur du tremblement de terre de magnitude 7,8. Une centaine de prisonniers en ont profité pour s’échapper de la prison locale. « Nous avons lancé les opérations pour les capturer à nouveau », a déclaré sur Twitter la ministre de la justice, Ledy Zuñiga.
A Guayaquil, à près de 400 kilomètres au sud de l’épicentre, le séisme a été fortement ressenti. Dans ce port de plus de deux millions d’habitants, un homme est mort écrasé dans sa voiture à la suite de l’effondrement d’un pont, et une fillette a péri quand le toit d’un centre commercial s’est partiellement affaissé.

Des renforts internationaux
Le président Rafael Correa, en visite au Vatican au moment de la catastrophe, a débloqué une aide budgétaire d’urgence d’« environ 600 millions de dollars ». Le chef de l’Etat est arrivé en avion à Manta, ville de l’ouest du pays située près de l’épicentre, vers 18 h 30 (1 h 30 à Paris). « Le quartier Tarqui de Manta est très affecté. [La ville de] Pedernales est détruite », a-t-il publié sur Twitter. Le maire de cette dernière, la plus proche de l’épicentre, a lancé aux médias un appel à l’aide.

L’Union européenne a annoncé l’activation du mécanisme européen de protection civile, pour aider le pays sud-américain tandis que le secrétaire d’Etat américain John Kerry offrait le soutien des Etats-Unis.
Plus de 14 000 membres des forces de sécurité, 241 professionnels de la santé et deux hôpitaux mobiles ont été dépêchés sur place. Des renforts arrivent de Colombie, du Mexique, du Chili, d’Amérique centrale et d’Espagne.
Le séisme s’est produit samedi à 18 h 58 (1 h 58 à Paris) à 20 kilomètres de profondeur, selon l’Institut de géophysique. La secousse a été ressentie dans le sud de la Colombie et au Pérou, apparemment sans faire de victimes. Elle survient peu après les tremblements de terre ayant secoué depuis jeudi le sud-ouest du Japon, avec au moins 41 morts et un millier de blessés. Ces catastrophes n’ont toutefois aucun lien.

Lundi 18 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :