L’Eglise envisage de former 850 observateurs des élections


L’Eglise envisage de former 850 observateurs des élections

Quelque 70 formateurs sont regroupés à Mbour (ouest), pour l’observation de l’élection présidentielle du 26 février prochain, pour le compte de l’Eglise sénégalaise à l’effet de contribuer à un vote "tout à fait sincère" et des résultats sans conteste.

Ces formateurs, venus du mouvement scout et de la commission épiscopale "Justice et paix", vont descendre dans les départements, pour former 850 observateurs de l’Eglise va déployer sur le terrain pour l’élection présidentielle.

"L’organisation d’une telle session de formation est dictée par un souci de paix et le constat qu’en Afrique, souvent beaucoup de situations difficiles, de violences naissent des élections", a relève abbé Alphonse Seck, Vicaire général de l’archidiocèse de Dakar.

Selon lui, la supervision d’élections régulières et transparentes et dont les résultats sont respectés par tous, éloigne le spectre de la violence. Dans beaucoup de pays d’Afrique, l’Eglise observe les élections dans cet esprit.

Abbé Seck, Secrétaire exécutif de la commission épiscopale "Justice et paix", a délivré "le message de l’Eglise, celui qui s’impose aujourd’hui", en direction de la présidentielle du 26 février prochain.

"Le Sénégal est notre bien à tous et ce bien il faut le préserver. (…) On interpelle les acteurs politiques pour que chacun, à son niveau de responsabilité, assume sa pleine responsabilité, pour que ce pays reste en paix", a-t-il dit.
APS

Lundi 13 Février 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016