L’Education nationale veut une année scolaire 2016-2017 sans perturbation


Le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, a affirmé vendredi que son département, à l’instar du reste du gouvernement sénégalais, travaille pour une année scolaire sans perturbation.

‘’Nous avons, jusqu’ici, eu une oreille attentive de la part des partenaires avec lesquels nous avons discuté du format de dialogue qui permette aux gens de se retrouver en famille. La famille éducative doit elle-même se retrouver, essayer d’identifier tous les problèmes qui se posent, sans tabou’’, a déclaré M. Thiam.

Selon lui, les acteurs du système éducatif doivent pouvoir discuter ‘’librement’’, pour s’entendre sur une feuille de route. Celle-ci doit être à même de rassurer les parents d’élèves et les élèves eux-mêmes, sur ce que ce système est capable de produire dans la stabilité pour la performance des élèves.

Le ministre de l’Education nationale s’exprimait à Saly-Portudal (Mbour, ouest) dans le cadre du séminaire de rentrée des classes 2016-2017, sur le thème : ‘’Une gouvernance efficace pour relever les défis’’.

Cette rencontre de trois jours (16-18 septembre) a regroupé l’ensemble des inspections d’académie (IA) et des inspections de l’éducation et de la formation (IEF) du Sénégal. Elle vise à évaluer l’année scolaire 2015-2016, tant au niveau central que déconcentré.

Elle permet d’identifier les difficultés rencontrées ainsi que les succès qui ont été obtenus, et de voir comment les défis pourront être relevés au cours de l’année scolaire 2016-2017.

Dans son intervention, le ministre de l’Education a insisté sur une "gouvernance ouverte, inclusive et transparente qui fait qu’ont va organiser un dialogue entre le niveau central et celui déconcentré"."Cela va nous permettre de voir quels sont les goulots d’étranglement et les points qui doivent être améliorés’’, a expliqué Serigne Mbaye Thiam.

Il estime que ce séminaire doit aider les différents acteurs à "avoir une feuille de route commune entre les niveaux central et déconcentrés, pour voir quels sont les problèmes qu’il faut résoudre pour l’année scolaire, dans un dialogue libre, décontracté et sans tabou entre les acteurs du système éducatif à la base et au niveau central’’.

 Il a indiqué que ce séminaire prépare également une autre rencontre qui aura lieu les 26, 27 et 28 septembre prochains et qui va regrouper les services du ministère de l’Education nationale et les autres partenaires de l’école, notamment les organisations syndicales et les associations de parents d’élèves.

‘’C’est une rencontre qui va essayer de faire la prévention des risques qui peuvent peser sur l’année scolaire’’, a souligné Serigne Mbaye Thiam.
Vendredi 16 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :