L'Afrique du Sud va se retirer de la Cour pénale internationale

L'Afrique du Sud va se retirer de la Cour pénale internationale (CPI), selon une lettre de Pretoria transmise à l'ONU et diffusée vendredi par la télévision publique SABC.


L'Afrique du Sud va se retirer de la Cour pénale internationale
"La République de l'Afrique du Sud se retire" de la CPI, "un retrait qui prendra effet dans un an, à compter de la date de réception de cette lettre par le secrétaire général de l'ONU", a annoncé la ministre sud-africaine des Affaires étrangères Maite NKoama-Mashabane dans ce courrier daté de mercredi. 

Le document indique que "la République d'Afrique du Sud a constaté que ses obligations concernant la résolution pacifique des conflits étaient parfois incompatible avec l'interprétation de la Cour pénale internationale".

Pretoria avait exprimé l'an passé sa volonté de quitter la CPI après avoir essuyé des critiques pour son refus d'arrêter le président soudanais accusé de génocide et de crimes de guerre, Omar Hassan el-Bechir.

Le président burundais Pierre Nkurunziza avait lui signé un décret mardi en vue du retrait du Statut de Rome, soit le traité qui a donné naissance à la Cour en 1998, mais les Nations Unies n'en ont pas encore reçu de notification officielle.

Plusieurs pays africains estiment que leur continent est davantage dans le viseur de l'institution basée à La Haye que d'autres régions du monde, rappelle le Guardian.
Vendredi 21 Octobre 2016
Dakaractu




1.Posté par mbassa le 21/10/2016 09:42
Bonne note à ces dirirgeants Africains qui ont compris le jeu de manége de l'occident. Si jamais on ne peut juger un président américain tel que bush fils pour la tragédie iraquienne, et les anglais Tony Blairet Cameron et le français Nicolas Sarkozi pour la libye alors pourquoi demander à l'afrique du Sud d'arrêter un El Béchir.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :