L'APS apporte de nouveaux éléments sur "l'assaut manqué de l'UJTL sur l'ambassade de France" révélé par dakaractu


L'APS apporte de nouveaux éléments sur "l'assaut manqué de l'UJTL sur l'ambassade de France" révélé par dakaractu
De jeunes partisans du pouvoir sénégalais ont été refrénés dans leur désir de marcher sur le Consulat général de France à Dakar où ils projetaient de protester contre les déclarations du ministre d’Etat français Alain Juppé, demandant au président Abdoulaye Wade de faire place aux jeunes leaders locaux, a appris l’APS de bonne source à Dakar, jeudi.

‘’Président Wade a appelé les responsables de l’UJTL (Union des jeunesses travaillistes libérales) à s’abstenir d’une telle initiative. Il estime que les propos de Juppé ont été mal interprétés au Sénégal parce que Juppé le conforte dans son option de préparer une alternance générationnelle dans la classe politique sénégalaise’’, a dit la même source.

Dans un entretien diffusé le 5 janvier dernier par RFI, le chef de l’Etat sénégalais, candidat déclaré à la présidentielle du 26 février prochain, avait en partie justifié sa volonté de briguer un troisième mandat par ‘’la mission’’ qui lui revient de préparer ‘’une alternance générationnelle’’.

‘’Il se trouve que ma mission aujourd’hui, c’est de préparer une alternance générationnelle’’, déclarait Abdoulaye Wade, 86 ans, dans l’entretien aux médias français. Il annonçait qu’après la prochaine présidentielle, les vieux politiciens sénégalais seront projetés en dehors du système politique.

‘’Les dinosaures comme eux et moi, nous serons en dehors du système politique. Il se trouve que ma mission aujourd’hui, c’est de préparer une alternance générationnelle’’, insistait le président Wade, au pouvoir depuis avril 2000. Après 2007, il brigue un troisième mandat qui lui est contesté, mais accepté par le Conseil constitutionnel.

‘’(…) Tous les hommes politiques âgés comme moi ou l’opposition - - puisque nous sommes de la même génération, tous ces gens de ma génération vont être remplacés par les jeunes générations dans leurs partis’’, avait-il expliqué.

‘’Alors, qu’est-ce que je vais faire ? J’ai préparé la même génération dans mon parti à disputer le pouvoir je ne sais pas quand. Mais ces élections vont se dérouler entre des Sénégalais de la même génération du pouvoir et de l’opposition.’’

Le Conseil constitutionnel du Sénégal a validé dimanche soir la liste des 14 candidats à la présidentielle du 26 février 2012, qu’il avait publiée vendredi, confirmant aussi le rejet de trois candidatures, dont celles du chanteur Youssou Ndour et des financiers Abdourahmane Sarr et Kéba Keinde.

Les candidats retenus en fin de semaine dernière sont : Abdoulaye Wade, Moustapha Niasse, Idrissa Seck, Macky Sall, Ousmane Tanor Dieng, Cheikh Tidiane Gadio, Ibrahima Fall, Djibril Ngom, Doudou Ndoye, Diouma Diakhaté, Amsatou Sow Sidibé, Mor Dieng, Cheikh Mamadou Abiboulaye Dièye (Bamba) et Oumar Hassimou Dia.
Vendredi 3 Février 2012
APS




1.Posté par cs le 03/02/2012 10:05
Ils n’avaient qu'à y aller, ils verront des étoiles en plein jour. La France qui a commencé à préparer sa population à travers les médias comme elle l'avait fait pour GBABO et KHADAFFI pour justifier son éventuelle intervention au Sénégal. Ce diable satan de franc maçon de WADE aura le même sort que GBAGBO;

2.Posté par Vote multiple le 03/02/2012 10:09
Le Dr Souleymane Diop a raison, si Wade se présente il gagne les élections.
La fraude n'est pas au niveau du fichier électoral mais à celui des cartes d'identité
et d'électeurs, c'est pour cela que les auditeurs envoyés par les USA et
par l'union européenne ont dit que le fichier électoral est bon. Il ya de "fausses" cartes
d'identité et d'électeurs, elles sont authentiques en soi, mais ne sont pas dans la liste
des cartes normales. Je m'explique, ya des gens qui ont chacun 20 cartes nationales
d'identité et 20 cartes d'électeurs, les dates de naissance, les filiations et les lieux
de naissance et de résidence changent, mais la photo ne change pas.
Pour auditer le fichier électoral, on prend les critères de la date de naissance,
de la filiation, des lieux de naissance et de résidence et on oublie celui de la photo
qui est aussi important. Si on avait utilisé un logiciel de reconnaissance faciale,
on aurait découvert cette mascarade, l'encre qu'on dit indélébile ne l'est que de nom,
y a des produits pour l'enlever. Wade va gagner avec moins de personnes qui vont voter
pour lui mais il aura un plus grand nombre d'électeurs, c'est le vote multiple qui fera
gagner Wade. PS: Les candidats indépendants sont tombés sur des personnes qui ont
d'authentiques mais fausses cartes d'identité nationale, ces cartes ne sont pas
sur la liste officielle

3.Posté par aliounetine le 03/02/2012 15:00
ALORS ESSAYONS DE FAIRE PARLER UNE PERSONNE QUI DETIENT CES FAMEUSES CARTES ...MES AMIS POUR BATTRE WADE TOUT LE MONDE DOIT S'Y METTRE...AIDONS LA POLICE LA GENDARMERIE...OBLIGEONS LES A TRAVAILLER DNS CETTE DIRECTION...DENONCEZ TOUTE PERSONNE AYANT PLUSIEURS C.I....OU MIEUX ESSAYEZ DE CONVAINCRE TOUTE PERSONNE AYANT PLUSIEURS C-I. A PRENDRE SES RESPONSABILTES... A ALLER A LA TELE OU A LA RADIO LES REMETTRE AUX JOURNALISTES!!!LA LUTTE C'EST LE PEUPLE...OU ALLONS DENONCER TOUTE PERSONNE DANS CETTE SITUATION---QUI PROPOSE MIEUX?



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016