L’AIFO pour l'interdiction des exportations d'arachide vers la Chine


L’AIFO pour l'interdiction des exportations d'arachide vers la Chine
L’Association des industriels de la filière oléagineuse de l’Union économique et monétaire ouest africaine a sollicité du Sénégal l’interdiction des exportations de l’arachide vers la Chine en pour ne pas compromettre les besoins des industries locales.

’’L’AIFO souhaiterait vivement que les exportations vers la Chine notamment soient interdites tant que les besoins des industries locales ne sont pas couvertes’’, a fait valoir le président de l’association, Jean Louis Kodo devant le ministre sénégalais de l’Industrie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye, venu présider leur 15ème Assemblée générale ouverte vendredi à Dakar.

Pour le président de l’AIFO, les matières premières ne sont pas toujours disponibles pour les industries, aussi bien pour l’arachide que pour le coton à cause des exportations.

C’est la raison pour laquelle l’Association demande aux Etat de s’assurer d’abord de l’approvisionnement correcte des industries locales en priorité avant toute exportation en cas d’excédent.

Jean Louis Kodo a déplore ’’l’invasion du marché sous régional par des huiles importées d’Asie frauduleusement car ne payant pas les justes droits de douanes et autres taxes du fait du non respect des dispositions du Tarif Extérieur Commun (TEC)’’.

Il a fustigé ’’une concurrence parfaitement déloyale provoquant des pertes financières significatives tant pour les Etats par la réduction des recettes douanières que pour les entreprises membres de l’association qui perdent des parts de marché’’.

’’Ces huiles entrent sur nos territoires sans contrôle suffisant du respect des normes en vigueur et peuvent nuire à la santé des consommateurs’’, a relevé M. Kodo.

Le président de l’AIFO signale que ces huiles font également l’objet de contrefaçon par l’utilisation des emballages et marques de ses sociétés membres pour commercialiser des produits non conformes.

Par rapport à l’arrêt des exportations d’arachide vers la Chine, Aly Ngouille Ndiaye a répondu : ’’C’est compréhensible. Nous aurons aimé dans la mesure du possible exporter de l’huile raffinée en Chine mais c’est peut être faute de pouvoir le faire qu’il faut trouver une issue à l’arachide produit au Sénégal’’.

’’La Chine n’importe pas que de l’arachide mais également de l’huile brut’’, a t –il précisé.

L’Association des industriels de la filière oléagineuse regroupe en son sein, 13 sociétés membres, en majorité des entreprises industrielles réparties dans 7 pays de la zone UEMOA, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.
Vendredi 13 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :