L’AC Milan rêve de Pierre-Emerick Aubameyang

Si l'hypothèse chinoise a semblé se préciser ces dernières heures, Pierre-Emerick Aubameyang est encore loin du Tianjin Quanjian. Très actif depuis l'ouverture du marché des transferts, l'AC Milan aurait érigé l'international gabonais en recrue rêvée pour la pointe de son attaque.


« Pour l’instant, nous supposons qu’Aubameyang reste. Nous avons convenu avec lui que nous resterons ouverts aux discussions, mais seulement jusqu’à un certain temps d’attente » a déclaré Michael Zorc, le directeur sportif du BVB, au quotidien WAZ. Le dirigeant assurait que le club allemand n’avait reçu aucune offre à la hauteur de ses espérances pour le transfert de Pierre-Emerick Aubameyang. 
Une déclaration qui mettait à mal les informations du quotidien Sport Bild, parues il y a quelques jours, faisant état d’une offre démentielle du Tianjin Quanjian. Le club entraîné par Fabio Cannavaro aurait proposé 80 M€ pour le transfert et 30 M€ annuels net pour le joueur, que ce dernier aurait accepté. Mais il apparaît aujourd’hui que le duo Aubameyang-Modeste est encore loin d’être réuni. Et un prétendant sérieux est entré dans la bataille, avec la ferme intention de frapper un grand coup.
Devenir l’attaquant vedette du nouveau projet AC Milan
Déjà très en vue sur le marché des transferts, avec pas moins de sept arrivées*, l’AC Milan n’en a pas pour autant terminé. Le club lombard, qui devrait finalement prolonger son gardien Gianluigi Donnarumma, annoncé comme la relève de Buffon en sélection, a désormais fait part de son désir de recruter un attaquant de classe mondiale. Et le nom de Pierre-Emerick Aubameyang est plus qu’une tentation. Selon les informations de Sky.it, le club italien, qui a déjà discuté avec l’entourage du joueur, aurait préparé une offre comprenant un salaire annuel de 8 millions d’euros. Milan n’aurait donc pas l’intention d’abandonner un rêve qui semble être réalisable.
Si le club milanais aura bien du mal à concurrencer les clubs chinois d’un point de vue salarial, nul doute que le groupe de nouveaux acquéreurs, principalement composé de Yonghong Li, Président de l’AC Milan, et Haixia Capital, a de quoi s’aligner sur le prix du transfert. Surtout si les nouveaux propriétaires veulent réellement marquer le coup. Plus important encore, à « seulement » 28 ans, Pierre-Emerick Aubameyang pourrait privilégier le projet sportif et une poursuite de sa carrière en Europe, plutôt que le projet financier, qui bien qu’alléchant le ferait rejoindre un championnat encore très confidentiel.
Le meilleur buteur de Bundesliga la saison dernière retrouverait le club qui en 2007 lui avait fait signer son premier contrat professionnel, avant de le prêter en France, puis de le vendre à l’ASSE en 2011. L’AC Milan est donc bien parti pour boucler un mercato estival à 200 millions d’euros et très probablement revenir sur le devant de la scène.
*Les nouvelles recrues de l’AC Milan :
Ricardo Rodriguez (Latéral gauche, Wolfsburg), André Silva (Avant-centre, FC Porto), Mateo Musacchio (Défenseur central, Villarreal), Hakan Calhanoglu (Milieu offensif, Bayer Leverkusen), Andrea Conti (Arrière droit, Atalanta), Fabio Borini (Ailier gauche, Sunderland), Franck Kessié (Milieu défensif, Atalanta).
L’enveloppe de l’AC Milan :
121 millions dépensés + 26 millions d’options d’achat obligatoires (6 M€ pour Borini à l’été 2018, 20 M€ pour Kessié à l’été 2019).
Dimanche 9 Juillet 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :