Kolda : Le festival national des arts et des cultures, un creuset culturel dans l’architecture socio-culturelle du Sénégal

La région naturelle de Kolda, communément appelée le Fouladou, abrite depuis le mercredi 27 et jusqu’au 31 décembre, la 9ème édition du Festival national des arts et des cultures (FESNAC), qui est une recommandation du Colloque sur les convergences au sein de la nation sénégalaise. Événement majeur de l'agenda culturel national, le FESNAC vise à faire connaitre la diversité culturelle nationale tout en mettant en exergue les éléments de convergence pour la sauvegarde de l'unité nationale.


Le maire de Kolda, Abdoulaye Bibi Diallo, ministre de l’Environnement et son homologue de la Culture Mbagnick Ndiaye, ont présidé le 27 décembre l’ouverture officielle du Festival national des arts et des cultures (FESNAC). De la présentation culturelle impressionnante de chacune des 14 régions du pays, à l'hymne national par la fanfare des Armées, en passant par les allocutions magistrales des deux Ministres, rien n'est laissé en rade pour servir au public venu nombreux assister à ce  spectacle qui a véritablement marqué les esprits et prendra fin le 31 du mois courant.
 
Prenant la parole, le maire de Kolda a tenu à exprimer sa satisfaction : « Je voudrais vous dire toute ma fierté et celle des populations de Kolda dans sa diversité ethnique et culturelle, d'accueillir la 9ème édition du Festival national des arts et des cultures », tout en reconnaissant également le choix porté sur sa région. « En choisissant notre ville, vous ne faites que nous encourager dans notre volonté de faire de la culture un levier pour le développement économique et social de nos territoires ».
 
Selon lui, le choix porté en sa région d’organiser le FESNAC n’est pas fortuit, «le Fouladou est un creuset culturel qui a toute sa place dans l'architecture socioculturelle du Sénégal ».
 
Revenant sur le choix du thème, le maire de la ville par ailleurs ministre de l'Environnement et du Développement Durable soutien : « En choisissant comme thème de cette édition 2016 : Patrimoine culture, Tourisme et développement durable, vous avez décidé d'inscrire cet événement comme une réponse à l'attente des objectifs du développement durable (ODD), déclinés par les Nations-Unies à travers le  Programme : « Transformer notre monde à l'horizon 2030 ». Poursuivant sa communication, ce dernier de déclarer : « l'Environnement traduit de façon basique, n'est que ce qui nous entoure, la culture est notre manière de vivre et le rapport spécifique avec la nature. Dans ce contexte de dégradation accélérée des ressources naturelles marquée par la coupe abusive et le trafic illicite de bois dans la région de Kolda et le sud du pays, la préservation du patrimoine culturel est indissociable de celle de l'environnement, deux éléments constitutifs de l'écotourisme ou tourisme durable qui est fondamental pour asseoir un développement durable ».
 
Mbagnick Ndiaye, ministre de la Culture, prenant la parole, a déclaré que Kolda a battu le record au niveau participation, organisation et mobilisation.
 
« Jamais l’organisation d’un festival n’a connu un succès pareil », a dit le ministre de la Culture. Satisfait du bon déroulement de cette festivité, il leur a offert du matériel d’enregistrement  
Jeudi 29 Décembre 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :