Kilifeu de "Y en a marre" se lâche: «Nous devons nous lever contre ce vieux fou en complicité avec des marabouts»


Kilifeu de "Y en a marre" se lâche: «Nous devons nous lever contre ce vieux fou en complicité avec des marabouts»
Kilifeu de "Y en a marre" est en colère contre le régime de Me Abdoulaye Wade et ses complices. «Nous devons nous lever contre ce vieux fou en complicité avec des marabouts», assène-t-il, non sans ajouter que "tout le monde sait que nous avons une police politique".  «Les Sénégalais doivent prendre leurs responsabilités pour libérer la démocratie sénégalaise», plaide-t-il.
Mercredi 15 Février 2012




1.Posté par eawsz le 15/02/2012 15:36
Aller directement aux sources Dakar actu et arrêter d'ecouter les radios pour router l'info.

2.Posté par TANOR le 15/02/2012 16:52
Ne brulez pas notre pays, le conseil constitutionnel a tranché alors ........ au travail.
Depuis la décision du conseil constitutionnel de valider la candidature de Wade chacun s'érige en constitutionnaliste et y va avec ses commentaires, certains en arrivent même à appeler à la violence – à l'insurrection et à la confrontation sur le terrain.

Il faut dire que c'est quand même bien facile de caler ''ses fesses'' dans son fauteuil en occident, loin du Sénégal, et jouer au pyromane.

Le perdant dans toute cette tragédie – cette comédie – cette mascarade n'est autre que le Sénégal et le peuple Sénégalais dans l'écrasante majorité, jusqu'à quand serons nous obligés de subir les caprices d'une part et la surenchère d'autre part des hommes politiques ?

Posez vous la question à savoir, pourquoi aucun des partis politiques (pouvoir comme opposition) et autres mouvements de tout bord n'arrivent à mobiliser plus de 50 000 personnes dans une ville comme Dakar peuplée quand même de 3 000 000 d'habitants.

Ça en dit long sur le ras le bol de la majorité des concitoyens d'être pris en otage.


Aucun candidat à l'élection présidentielle ne peut être gagnant dans cette situation de tension et de chaos généralisé.

Nous vivons dans une république et le conseil constitutionnel, seul organe habilité à trancher sur la question de la recevabilité des candidatures, a donné son verdict, alors que chacun se conforme à cette décision et commence dés à présent sa campagne.

Apprenons à faire la différence entre notre souhait et la réalité, si nous avons été nombreux à souhaiter que le conseil constitutionnel invalide la candidature de Wade ou que ce dernier ait la sagesse de se retirer de son propre gré, il en a été décidé autrement.

La faute à qui ?

on ne peut pas reprocher au conseil constitutionnel d'avoir rejeté la candidature de Youssou Ndour , celui ci ne doit s'en prendre qu'à lui même car il existe plus de 150 partis politiques légalement constitués au Sénégal et c'était à porter de main que de demander à l'un d'entre eux de parrainer sa candidature.

On ne peut pas non plus reprocher au conseil constitutionnel d'avoir donné sa propre interprétation de l'esprit de la constitution de 2001 sur le prince de ''non rétroactivité'', nous aurions dû être beaucoup plus regardant avant d'adopter par référendum la constitution de 2001 dans l'euphorie collective.

Alors :

que les pseudos intellectuels pyromanes arrêtent leurs analyses incendiaires
que le pouvoir en place organise des élections transparentes
que l'opposition se mette dés à présent au travail, qu'elle unisse ses forces pour avoir des représentants dans tous les bureaux de vote de Sénégal afin qu'aucune fraude ne puisse être réalisée : c'est bien possible et à portée de main !!

En 2000 le parti socialiste, fort de 40ans de règne absolu sur le pays, était beaucoup plus puissant – plus organisé et plus implanté que le pouvoir en place et pourtant...et pourtant...et pourtant il a été déboulonné lorsque le peuple Sénégalais en a eu marre.
Le seul combat qui vaille aujourd'hui :

c'est de commencer dés à présent à parcourir toutes les régions – villes – villages et hameaux que compte le Sénégal afin de convaincre les électeurs de la nécessité d'un changement.

C'est d'être vigilant et de mobiliser massivement des observateurs dans tous les bureaux de vote comme ce fut le cas en 2000.

Wade ne pesait que 55% des voix en 2007, entre temps sa côte de popularité a drastiquement baissé et un second tour sera de fait obligatoire alors mettez vous au travail …....et maintenant !! ne remettons plus le boycott de 2007 qui a permis au pouvoir en place de rafler ''toutes'' les sièges à l'assemblée nationale ce qui par ailleurs a été à l'origine du passage sans obstacle de la loi de 2008 portant modification de la durée du mandat du président de la république...


1- ne brulez pas notre pays et ne sacrifiez pas les enfants d'autrui pendant que les vôtres sont vautrés dans vos salons.

2- n'ayez pas une mentalité défaitiste avant même l'arrivée du scrutin, la victoire par les urnes est à portée de main donc il suffit d'y aller avec tact .

3.Posté par wax deug le 15/02/2012 17:21
kilifa tu ne peux faire ce que les senegalais ne veulent pas.
va marcher avec ta mere ton pere tes soeurs et laisse nous trankil.*
tu es qui toi pour nous faire marcher va faire la glace .

mobilise ta mere au premier rang STP.

4.Posté par Oryx le 15/02/2012 17:26
Et pourtant des juges avaient aussi refusé la sortie de femmes de prison pour 48h et Wade était passé outre. Qu'il permette donc aux sénégalais d'en faire de même avec la décision des 5 vrais singes

5.Posté par goor le 15/02/2012 18:02
dimbali niou yaw ,yaarou woo. ce combat ne concerne que vous . le combat du peuple c'est d'aller le 26 voter . c'est y'en a marre et le M23 qui doit se réveiller et savoir que le peuple n'est pas avec eux . laisser nous en paix

6.Posté par ali le 15/02/2012 18:15
goor tu n'es rien...comprends que le senegal n'est pas à wade....ce dernier à la tete de l'etat fabrique des riches.envoie des gens en prison.libère qui il veut....en somme avec wade c 'est du n'importe quoi...toi tu oses ne pas partager la lutte que mène ces braves jeunes contre le népotisme....il est plus simple de dire aux lecteurs que tu fais partie des beneficiaires des largesses de wade....il ya des gens bizarres....tu en fais partie....tu merites un roi pas un president!!!!!

7.Posté par diop le 15/02/2012 19:31
Le 31 janvier 2012, l’Histoire retiendra que trois évènements majeurs s’étaient déroulés au Sénégal : la formidable mobilisation populaire et citoyenne contre un Projet de Coup d’Etat Constitutionnel sur fond de Programme de dévolution monarchique du pouvoir ; la violence institutionnelle, impulsive et engagée, traduction d’une Terreur d’Etat activée ; enfin, la position lucide et patriotique de la haute hiérarchie maraboutique de Léona Niassène.

8.Posté par diss le 15/02/2012 19:50
sale drogué tu na pas lecon a donne tu ne peu pas etre un kilife dakh amo kilife

9.Posté par KARAGNE le 15/02/2012 19:51
Désolé votre manif a vraiment avorté dans l'oeuf, ce n'est pas un groupe de politiciens perdus et déroutés accompagnés de drogués sans issus (yamba marre) qui vont impressionner; vous avez remarqué que le peuple ne vous suit plus alors vous voulez brûler la république. Alioune TINE ( fervent descenseur des homosexuels qui sont ses bailleurs ), GADIO (toujours fumeur de chanvre indien et traître de surcroît ), YOUSSOU NDOUR ( mari de Aida CHAMPAGNE, franc maçon et poulain du groupe maçonnique BOLORE) , IDY ( grand voleur à col blanc, tribaliste) , MACKY ( ethnocentriste , fumiste) , TANOR (politiquement mort)

10.Posté par yama le 15/02/2012 23:06
Wade DEGAGE

11.Posté par SHANG le 16/02/2012 09:39
DOULE Y'EN A MARRE ET M23 DE ALIOUNE TINE ET YOUSSOU NDOUR

12.Posté par marre le 16/02/2012 12:59
doul way wa y'en a marre ils nous emmerdent vraiment

13.Posté par guito le 16/02/2012 19:52
doul doul doul kilifa fumeur de yamba je te coné tré bien tu es trop petite pour dire au gens de marché tu es un enfant de la rue ces pour ce la que tu critique les marabouts fait gafe revien sur terre cesse de revé ici c'est au sénégal on a nos realité en face ne force pas a faire ce que nous voulon pas faire taie toi et pius doullllllllllllllllllllllllllllllllllllll



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016