Khalifa Sall menace : « Nous ne laisserons personne voler les élections du HCCT »


Après les communes de la Patte d’Oie, Cambérène, Gueule-Tapé-Fass entre autres, c’était autour de la commune de Grand-Dakar de recevoir hier, le maire de Dakar, Khalifa Sall. Ce dernier a eu le soutien des 30 conseillers, venus assister au meeting de campagne pour l’élection des Hauts conseillers des collectivités territoriales.
A deux jours des élections des Hauts conseillers des collectivités territoriales, Khalifa Sall qui, a presque sillonné tout Dakar, peut se rassurer. En dépit de l’absence du maire de Grand-Dakar Jean Baptiste Diouf, le leader de And Taxawu Ndakaru a eu droit à un accueil chaleureux. Après avoir salué l’assistance qui scandait son nom à tout va, il a salué la solidarité qui règne au sein de la coalition And Taxawu Ndakaru avant de rappeler que «c’est un compagnonnage de longue date». Il n’a pas manqué de renouveler sa confiance à Aissatou Fall, candidate à l’élection des Hauts conseillers territoriaux qui lui a été suggérée par Jean Baptiste Diouf en personne.
Sur 1098 conseillers rassure-t-il, «750 sont pour la coalition And Taxwu Ndakaru». Selon Khalifa Sall, «dans un souci de faire triompher la coalition And Taxawu Ndakaru au soir du  4 septembre, les différents membres de ladite coalition ont tu toutes leurs divergences.  Nous ne laisserons personne voler les élections du 4 Septembre », a averti le maire de Dakar.
Parlant du fichier électoral dont il ne dispose pas jusqu’à présent, le maire de  Dakar estime que «ce n’est pas normal, parce que le code électoral stipule que  pour tout scrutin, 10 à 15 jours avant le scrutin tous les protagonistes doivent disposer du fichier, alors que tel n’est pas le cas», avant d’ajouter que «les motivations nous ne les savons pas». En tout état de cause, «disposer du fichier nous permettrait de nous organiser. Et s’ils cherchent à nous handicaper, nous nous adapterons et nous ferons en sorte que nos conseillers puissent voter»,  déclare-t-il.
Interpellé sur l’absence du maire de Grand-Dakar, Khalifa Sall soutient : «Jean Baptiste Diouf est astreint à des contraintes, ce qu’il vit actuellement, je l’ai vécu en mars et avril dernier. Je vous parle en connaissance de cause», affirme-t-il évasif.
 
 (L'AS)


En meeting hier à Grand Dakar, dans le fief de Jean Baptiste Diouf, le maire de Dakar Khalifa Sall a manifesté toute sa détermination à ne laisser personne truquer les élections du Haut conseil des collectivités territoriales du 4 septembre.  « Nous ne laisserons personne voler les élections du 4 Septembre » a averti le maire de Dakar informe « EnQuête »
 
Vendredi 2 Septembre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :