Khalifa Sall déterre la hache de guerre contre les marchands ambulants


Khalifa Sall déterre la hache de guerre contre les marchands ambulants
DAKARACTU.COM  Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Aboubacar Sall, est sur le point de relancer la machine contre les marchands ambulants qui occupent de manière anarchique les voies publiques. «Avec le projet de pavage de la ville de Dakar, on va maintenant vers ce qu’il y a de plus difficile. Il faut reprendre les trottoirs et toutes les emprises que nos mamans et nos tontons, et nos jeunes frères ont pris», signale Khalifa Sall à la plénière du Conseil municipal.
                   




Vendredi 13 Juillet 2012
Notez


1.Posté par Véra le 13/07/2012 10:32
Mais agissez!Et fort.
Ces Baol-Baols ne comprennent que le bâton.

2.Posté par sene le 13/07/2012 10:54
les trottoirs aux pietons !

3.Posté par peters le 13/07/2012 10:58
Daccor mais arrète de casser le béton de la corniche pour le remplacer avec ces pavés!!! Vous pouvez vérifier cela à partir de l'ambassade du japon en allant jusqu'à la mosquée omarienne .Pourquoi casser la dalle de béton elle est bien faite le pavage doit démarrer en banlieue et nord foire merci!!!

4.Posté par sarr khaly le 13/07/2012 11:02
merci monsieur le maire, mais avant tout il faut crée un marche pour les ambulants il gagne leur vie pour leur famille il faut les aidées a ce sortie encore merci .

5.Posté par momo le 13/07/2012 11:22
arrêtez d’être hypocrite , les gens qui occupent nos trottoirs se sont les peuls fouta . je ne comprend pas pourquoi les sénégalais ne veulent pas voir la réalité en face . Il parait que personne ne veut soulever ce débat de peur d être atteint mystiquement . le marchand ambulant circule , c''est le peul fouta qui s'immobilise et qui occupe les trottoirs .

6.Posté par Net le 13/07/2012 13:32
Momo faites un tour sur l'avenue William Ponty et vous verrez que ce sont bien nos cousins baol Baols qui occupent les trottoirs et qui les déguelassent en pllus des nuisances sonores provoquées par leurs chants "religieux". C'est vrai qu'il faudrait leur trouver une place où ils pourraient vendre leurs marchandises. Pensez à la route de Ouakam à la hauteur de l'UCAD. C'est simplement ahurissant.

Salam.



Dans la même rubrique :
Samuel Sarr libéré

Samuel Sarr libéré - 01/10/2014