Kédougou, du poisson frais au DAC d’Itato


Le Programme des Domaines Agricoles Communautaires (PRODAC) a procédé ce matin à la récolte du poisson d’Itato dans la région de Kédougou. Ce Domaine Agricole Communautaire de 1000 hectares a une Exploitation Aquacole bâtie sur 1 hectare avec 80 bassins dont 50 bassins de grossissement et 30 bassins de progéniture. Une dizaine de tonnes est déjà disponible. Le lancement officiel de la commercialisation a été présidé par le préfet du département de Kédougou. 

C’est une première à Kédougou, plus précisément à Itato, dans la commune de Bandafassi. La première récolte a permis au Groupement d’Entrepreneurs Agricoles (GEA) spécialisés en pisciculture de mettre sur le marché une tonne de carpes dont  le poids moyen est de 350 g. D’ici à fin mars, il est attendu une production de 3,5 à 5 tonnes. Le Préfet de Kédougou a invité le PRODAC à sécuriser la vente pour que les kédovins puissent en bénéficier. Il estime que la production de poisson dans la localité est un acquis « emblématique » à pérenniser. C’est pourquoi d’ailleurs le maire de Bandafassi, Mamadou Yoro Bâ, lance un appel solennel aux élus de la région afin qu’ils s’impliquent dans le DAC pour la réussite du programme.

Jean Pierre Senghor, qui salue le travail du Directeur technique du PRODAC, Mamina Daffé et du Chef de DAC sortant Bafodé Cissé, se réjouit de voir se concrétiser un « rêve ». Il y a de quoi ! Du poisson frais à Kédougou,  un rêve devenu  réalité. Aussi, a-t-il saisi l’occasion pour remercier les autorités locales, notamment le maire de Bandafassi, qui fait partie des premiers à croire au PRODAC et à faciliter l’accès à la terre.

Pour rappel, le PRODAC qui s’active dans le domaine agro-sylvio-pastoral, a pour mission la création massive d’emplois en milieu rural par l’incubation des jeunes. Pour sa première phase (5 ans), ce programme du chef de l’Etat compte réaliser 10 DAC de 1.000 à 5.000 hectares, avec bien sûr une station piscicole chacun, sur toute l’étendue du  territoire national.

A Itato, au moins 360 emplois directs sont prévus dans l’Exploitation Aquacole, a affirmé Jean Pierre Senghor qui précise que l’écloserie sera fonctionnelle d’ici peu. Ce qui permettra d’atteindre la production annuelle estimée à 300 tonnes.







Lundi 22 Février 2016
Dakaractu




1.Posté par Pks le 22/02/2016 09:08
Bravo JP, tu l avais theorise il y au moins 10 ans et maintenant tu l as réalisé.



Dans la même rubrique :