Karim Benzema répond en personne à Manuel Valls !

Invité de Jean-Jacques Bourdin ce mardi, Manuel Valls a indiqué qu'il ne souhaitait pas revoir Karim Benzema en équipe de France tant que ce dernier serait mis en examen. L'international français n'a pas mis longtemps à réagir aux propos du Premier ministre.


La levée du contrôle judiciaire de Karim Benzema suscite nombre de réactions. Si Zinédine Zidane s'est rallié à la cause de l'international français et de sa réintégration avec la sélection nationale, Patrick Kanner et Manuel Valls ont choisi de se ranger dans le camp opposé.
Le ministre des Sports a été le premier à prendre position ce lundi sur les ondes de RTL. "Le sélectionneur veut s'attacher les services des meilleurs joueurs français, c'est sa position, avait commenté l'homme politique. Ma position est celle d'un ministre des sports qui pense que l'exemplarité, la probité, la valeur humaine et judiciaire en l’occurrence des joueurs doit être prise en considération". 
Le Premier ministre a emboîté le pas de son homologue, ce mardi, au micro de Jean-Jacques Bourdin, sur RMC. "Par rapport à la jeunesse, un grand sportif doit être exemplaire. Je ne suis ni le président de la FFF, ni Didier Deschamps. Et c'est au sélectionneur de constituer la meilleure équipe possible. Mais je pense que les conditions ne sont pas réunies pour que Karim Benzema revienne en équipe de France". Un avis tranché qui n'a pas été du goût de l'attaquant du Real Madrid qui s'est empressé de répondre à Manuel Valls, via les réseaux sociaux. 
"541 matchs joués, 0 carton rouge"
Karim Benzema n'a pas apprécié que son exemplarité soit remise en cause. S'il est vrai que ce n'est pas la première fois que l'international français est impliqué dans un scandale médiatique, sa plaidoirie n'en reste pas moins convaincante. "12 saisons que je suis professionnel : 541 matchs joués 0 carton rouge 11 cartons jaune (sic) !!! Et certains parle (sic) de mon exemplarité ???", a réagi le joueur formé à l'Olympique Lyonnais sur Twitter. 

En réponse aux propos de Patrick Kanner, l'Union Nationale des Footballeurs professionnels (UNFP) avait affiché un soutien sans faille au meilleur buteur en activité de l'équipe de France (27 réalisations), ce lundi.
Dans son communiqué, l'association chargée de défendre les intérêts des joueurs professionnels était montée au créneau avec un argumentaire soutenu qui contredisait le ministre des Sports. "Il nous semble donc, au contraire, que les conditions d'un retour sont bien réunies, était-il précisé dans un premier temps. Et il n'est pas utile que des pressions extérieures au monde du football s'exercent ainsi sur le président de la FFF et sur le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps." Le Français n'avait d'ailleurs pas manqué de relayer sur les réseaux sociaux cette main-forte tendue par l'UNFP. Nul doute que ses détracteurs se chargeront de lui rappeler que l'exemplarité se gagne sur et en dehors du terrain.
Mardi 15 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :