Kaolack : la police disperse des manifestants qui brûlaient des pneus


Les contestations de rue qui ont suivi l’annonce de la décision du Conseil constitutionnel acceptant la candidature d’Abdoulaye Wade à la présidentielle, vendredi, se poursuivent à Kaolack (centre) où des jeunes qui ont brûlé des pneus sur la route nationale ont été dispersés à coups de grenades lacrymogènes par les forces de l’ordre.

Policiers et gendarmes lourdement armés et à bord de leurs véhicules ont usé de grenades lacrymogènes, samedi matin sur la route nationale 1 non loin de l’ancienne gare routière Dakar, pour étouffer la tentative d’un groupe de jeunes d’entraver la libre circulation.

Les contestataires kaolackois se sont attaqués, vendredi vers 23 heures, au nouveau quartier général du Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir) récemment inauguré par Souleymane Ndéné Ndiaye, au quartier Léona.

Difficilement identifiables et maîtrisables par les policiers du fait de leur mobilité, les manifestants avaient réussi à mettre sens dessus-dessous les nouveaux locaux du PDS.

Ils se sont retrouvés à la station régionale de la RTS et mis le feu sur le véhicule de service, un pick-up. Les sapeurs-pompiers ont éteint l’incendie allumé par ces jeunes.

Les courses-poursuites entre forces de l’ordre et manifestants ont été omniprésentes notamment sur les axes routiers, aux entrées et sorties de la ville où des pneus brûlés se consumaient, gênant la circulation.
Samedi 28 Janvier 2012
APS




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016