Kaolack : Des chars de combat ceinturent Jammeh


L’étau se resserre autour de Yaya Jammeh. Après la fin de son mandat le 18 Janvier à minuit, le Président sortant de la Gambie s’accroche toujours au pouvoir. Ce, malgré les multiples interventions de la CEDEAO, des Présidents Mauritanien et Guinéen.  D’après  l’Observateur, au moment où Adama Barrow prêtait serment hier, à l’ambassade de Banjul à Dakar, des véhicules blindés de l’Armée Sénégalaise ont transité à Kaolack pour rejoindre la Gambie. Une cinquantaine de chars de combat avec à bord, des soldats de l’Armée terrestre et des parachutiste, ont, pendant plus d’heure, défilé dans la capitale du Saloum pour rejoindre les frontières sénégalo-gambiennes. Ce, après des réunions secrêtes tenues à Kaolack, depuis une dizaine de jours. L’armée sénégalaise et la force en attente de la CEDEAO, jusque-là repositionnée aux frontières sénégalo-gambiennes, ont depuis hier à 20 heures, commencé à avancer à Banjul. Les soldats ont ceinturé la Gambie, en se positionnant le long de la frontière avec chars et armements. Auparavant, vers 19 heures, les postes de contrôle de la Douane et de la police de Karang ont été dépourvus de lumière. Avec la présence massive de forces armées, les populations, dans une peur panique, ont plié bagages et sont terrés dans les maisons et autres lieux, loin de la frontière.
Vendredi 20 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :