Kalidou Koulibaly fait chavirer Naples… et Maradona

Auteur d’une très bonne saison avec Naples, Kalidou Koulibaly est considéré par Diego Maradona comme le meilleur joueur de Série A ! Le nom de ce défenseur international sénégalais circule désormais dans quelques grands clubs européens.


Kalidou Koulibaly fait chavirer Naples… et Maradona
Quand il parle football, Diego Maradona se trompe rarement. Le 27 avril, dans les colonnes du Tutto Napoli, le Pibe de Oro se montre dithyrambique. Koulibaly ? « C’est un phénomène, le meilleur joueur de Série A », avait expliqué l’ancien numéro 10 de Naples.

« Cela m’a fait très plaisir. Un jour, le magasinier du club voulait mon maillot, en me disant que c’était pour Maradona. Je lui ai répondu en rigolant qu’il n’avait pas besoin d’inventer cette histoire. Il a insisté, et j’ai demandé que Maradona fasse une vidéo et une photo avec mon maillot. Et c’est ce qu’il a fait ! Qu’un joueur de cette dimension puisse parler de moi, c’est un honneur », explique le défenseur sénégalais (25 ans).

Se battre pour prouver son potentiel

En Italie, Koulibaly s’est taillé une réputation de défenseur intraitable, et même rugueux. « Je prends trop de cartons jaunes. Et les attaquants adverses en profitent. À moi de mieux gérer mon engagement », explique ce colosse de 1,95 m et 85 kg. Pour le natif de Saint-Dié (Vosges), fils d’un ouvrier spécialisé et d’une femme de ménage, le parcours a été difficile. « Il n’avait pas été conservé par le FC Metz, et il était reparti à Saint-Dié, en CFA 2. Il est ensuite revenu à Metz, alors qu’il aurait pu aller ailleurs. Il voulait prouver qu’il avait le potentiel pour jouer au niveau professionnel », intervient son ami Yéni Ngbakoto, lui aussi formé en Lorraine.

De retour à Metz, Koulibaly convainc Dominique Bijotat de l’intégrer au groupe pro, et de le faire jouer en août 2010. « C’est un joueur qui a soif d’apprendre et qui n’est pas dans l’esbroufe. En plus, il est toujours de bonne humeur. Ce qu’il réalise en Italie ne me surprend pas, et son passage à Genk (Belgique) pendant deux ans (2012-2014) lui a fait du bien », dit ce dernier.

Croyant à une blague, il raccroche au nez de Benitez

À l’hiver 2014, l’entraîneur espagnol, Rafael Benitez, parti depuis et remplacé par Maurizio Sarri, avait déjà tenté de l’attirer à Naples. « La première fois, pensant à une blague d’un ami, j’avais raccroché. Puis il avait rappelé, et six mois plus tard, j’étais en Italie. »

En août 2015, Aliou Cissé lui offre un statut d’international, alors que Koulibaly aurait pu jouer pour la France. Deschamps s’est bien intéressé à son cas, mais seulement en mars dernier, ignorant que le défenseur avait opté huit mois plus tôt pour le Sénégal. « Cela m’a fait rire, même si j’étais un peu désolé pour lui et la polémique qui a suivi. »

Avec les Lions de la Teranga, Koulibaly vise désormais la CAN 2017 et la Coupe du monde 2018. Et il devrait disputer la Ligue des Champions avec Naples, où il sous contrat jusqu’en 2018, avec la perspective de prolonger. Mais le Bayern Munich et Manchester United, entre autres, s’intéressent déjà à lui.
Mercredi 18 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :