KOSMOS INDUSTRIES : L’avenir du gaz offshore Sénégalo-mauritanien scruté


KOSMOS INDUSTRIES : L’avenir du gaz offshore Sénégalo-mauritanien scruté
Un important gisement de gaz a été découvert à 120 kilomètres au large des côtes frontalières entre les deux pays voisins ayant pour maîtres d’œuvre politiques, au Sénégal son ministère de l’Industrie et des Mines et en Mauritanie le ministère du Pétrole.
L’étude déjà ficelée sur ledit gisement a révélé la localisation du gaz à 2700 mètres de profondeur. Soit au fond de l’océan et refroidi à 150° Celsius dans des roches protectrices. La durée de l’exploitation a été évaluée à une trentaine d’années.
C’est donc face à la dimension de cette découverte que Kosmos Industries, chargée d’assurer l’exploitation, s’est assignée la mission de communiquer le plus largement possible sur les conséquences de divers ordres.
Selon son responsable de la communication, « l’objectif de cet atelier (tenu ce mardi) était de mobiliser des experts et autres ressources humaines dotés de connaissances très pointues sur les études d’impact à tous points de vue du gaz dans la sous-région gazifère.
Ainsi, une analyse sur chaque aspect de l’exploitation a été exposée. Il en a résulté des recommandations subséquentes. Nous avons débuté l’activité du genre depuis deux semaines. Ainsi, à Saint-Louis, nous avons rencontré l’ensemble des acteurs et des communautés concernés. En plus de l’expertise et des acteurs que nous avons eu à mobiliser, nous avons eu pour objectif de recueillir en même temps leurs préoccupations diverses.
Ce qui va nous permettre de les verser dans l’analyse pour des recommandations progressives. Et ceci nous permettra de respecter les normes nationales et internationales dans l’intérêt général. »
Le Gouverneur de Louga, Alioune Badara Mbengue, a magnifié la démarche dudit groupe consistant à associer une région qui pourrait se sentir peu concernée par les impacts du gaz par rapport à la celle de Saint-Louis qui a la proximité relative des installations d’exploitation.
Jeudi 22 Juin 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :