KHALIFA SALL SUR SA CANDIDATURE: «Ce que je veux dire, ce que je veux faire, le moment venu, je le ferai et personne n’y pourra rien»


Même s’il n’a pas donné suite à l’invite à lui faite par les jeunes et autres responsables qui se sont succédés au micro pour l’introniser comme le prochain candidat du Parti Socialiste, KHALIFA SALL sait ce qu’il veut. En réponse à ces derniers qui l’acclamaient tout le temps, il dira  avoir compris le message, mais que les gens devaient faire doucement, parce qu’il a parfois l’impression qu’au Sénégal, les gens n’ont pas le droit d’émettre des opinions ou de dire ce qu’ils pensent.  «Ce que je veux dire, ce que je veux faire, le moment venu, je le ferai et personne n’y pourra rien», a déclaré KHALIFA SALL qui rappelle que ce n’est pas dans la division que les gens arriveront à quelque chose. «Que tout le monde sache que KHALIFA SALL est un socialiste. C’est mon ADN. Je ne serai pas là où l’on fait des combines ou là où on affaiblit le parti. (…) Mais le Ps aura un candidat. Je rappelle que c’est le Comité central qui a décidé que le Parti aura un candidat. Pas moi. Ce sera fait, selon ses règles, textes et principes. J’appelle tout le monde donc à garder la sérénité, parce que si on est uni, on gagne. Divisé, on perd tout. Il n’est pas dans l’esprit de TANOR de vendanger le parti, d’hypothéquer le parti. Arrêtez le débat inutile et travaillons à revenir au pouvoir. (…) Nous n’avons pas besoin de donner des gages de loyauté, de fraternité pour dire que nous saluons OUSMANE TANOR DIENG de la façon la plus sincère. OUSMANE TANOR DIENG, c’est mon ami, mon frère. Il m’a beaucoup soutenu et moi aussi. Nous sommes ensemble depuis 1988. Ce n’est pas un jour. Nous n’allons pas magouiller ou organiser quelque chose dans son dos. Je ne connais pas de combines, moi. Cette manifestation s’inscrit dans le cadre de la mobilisation, la redynamisation et le travail pour mettre le parti sur orbite et reconquérir le pouvoir», a-t-il dit pour clore le débat.

jotay.net
Dimanche 17 Janvier 2016
Jotay.net




1.Posté par bil le 17/01/2016 11:37
Khalifa tout le monde t'attend. De grace vient extirper le sénégal, notre patrie, votre patrie des profondeurs abyssales de la pauvreté, de la vengeance, de l'incompetence, de la cécité intellectuelle, de la déchéance morale de la rancune de la haine et de l'intolérance dans lesquelles le régime actuel l'a plongée. Je suis prés, moi, fonctionnaire de son état à mettre la main dans la poche de mes maigres moyens pour contribuer à votre élection. C votre devoir de génération auquel vous n'avez pas le droit de faillir. Merci!



Dans la même rubrique :