KHALIFA SALL RESTE SOURD A L’APPEL AU DIALOGUE : « Nous travaillerons pour Dakar quoi que cela puisse nous coûter! »


KHALIFA SALL RESTE SOURD A L’APPEL AU DIALOGUE : « Nous travaillerons pour Dakar quoi que cela puisse nous coûter! »
L’appel au dialogue auquel invite le Parti socialiste qui a pris la décision d’investir Ousmane Tanor Dieng de la mission de médiateur donnera-t-il quelque chose ? Au regard en tout cas de la détermination affichée par Khalifa Sall, Alioune Ndoye, Barthélémy Dias, Moussa Sy, Cheikh Guèye, Bamba Fall, il faut dire qu’Ousmane Tanor Deng est parti pour prêcher dans le vide.
Khalifa Sal qui a fait une longue communication sur le projet qui date de 2009 et qui l’oppose aujourd’hui au Ministère de l’Urbanisme et du Renouveau urbain, dit à qui veut l’entendre qu’il ne renoncera à rien et les élus qu’ils sont ne reculeront devant rien. « C’est comme si on veut nous empêcher de travailler et d’avancer. Mais nous avancerons », a déclaré le maire de Dakar qui ajoute que la rencontre convoquée par les élus de Dakar n’est pas une séance de réponses dédiées à une personne.
D’ailleurs, avance-t-il, il n’en a même pas le temps. Comme ce sont les populations de Dakar qui l’ont élu et qui l’ont investi de leur confiance, la rencontre, c’est juste une séance de reddition des comptes en disant aux populations ce que la mairie est en train de faire et ce qu’elle compte faire à la place de l’indépendance qui lui vaut tous les problèmes. « Nous travaillerons pour Dakar quoi que cela puisse nous coûter. Je dis bien, quoi que cela puisse nous coûter, parce qu’on ne renoncera à rien du tout. On ne renoncera jamais. Je suis bien au-delà de ces considérations qui font que je puisse me mettre devant vous pour répondre. Moi, je travaille et je laisse le temps aux Dakarois d’apprécier. Ce qui nous incombe, moi et l’ensemble de l’équipe municipale, c’est le travail et nous appelons les Dakarois à se joindre à nous. Pour le projet dont-il est question, on en a les moyens et Dieu merci on en a la capacité», dit-il sous les  applaudissements nourris de ses militants, mouvements de soutien et sympathisants. Ces derniers s’étaient fortement mobilisés. La mairie de Dakar avait même du mal à contenir les populations de Dakar qui avaient fait le déplacement.

jotay.net
Jeudi 4 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :