KAOLACK - REMOUS DANS LES RANGS DE «REWMI» : Mbaye Sarr isolé, une nouvelle fédération mise en place


KAOLACK - REMOUS DANS LES RANGS DE «REWMI» : Mbaye Sarr isolé, une nouvelle fédération mise en place
Venus des villages de Keur Socé, Ndoffane, Thiaré, Keur Baka, Latmingué, Gandiaye, Guinguinéo, et Dya, les huit (8) coordinateurs départementaux de la formation du « Rewmi » viennent de renoncer à toute collaboration avec Mbaye Sarr, leur responsable désigné pour la coordination des activités au plan communal et départemental. 
Ces coordinateurs ont pris cette décision, lors d’une assemblée générale tenue samedi dernier dans le village de Latmingué, situé à environ 22 Kms au Sud Est de Kaolack. En outre, ils ont installé une nouvelle fédération regroupant l’ensemble des entités mises sous leur contrôle afin de lutter contre la léthargie qui les mine et dérouler un ambitieux programme de renforcement et massification du parti. 
Très remontés contre le responsable Mbaye Sarr, à qui il est reproché de travailler pour le compte de l’Apr et son responsable Mariama Sarr, ces coordonnateurs du parti d’Idrissa Seck expliquent leurs accusations par le fait que depuis plusieurs années déjà, le « Rewmi » a toujours sombré devant ses adversaires lors des différentes élections organisées au Sénégal. C’est en effet le cas lors des locales de 2014 où le parti n’a enregistré un résultat médiocre dans le centre du pays. Ni à Kaolack, Kaffrine encore moins à Fatick.
Pour le dernier référendum, ce groupe de coordinateurs accuse le responsable Mbaye Sarr d’avoir refusé de distribuer les fonds que le parti avait mis à sa disposition pour soutenir financièrement ses instances décentralisées. Une décision à laquelle le responsable Mbaye Sarr s’est livré pour soutenir la coalition présidentielle, pour ne pas dire  « Non » dans la région de Kaolack. Leur décision de monter une nouvelle fédération dans la sphère départementale obéit cependant à la volonté des responsables de mettre un terme aux départs massifs enregistrés ces dernières années dans les rangs du « Rewmi ».
Faisant ainsi allusion aux responsables Cheikh Dieng, Matar Guèye, Serigne Sène, Adja Diatou Dème et Daniel Sarr qui tous  partis pour des incompatibilités d’humeur avec le responsable Mbaye Sarr, ils se disent prêts à arrêter cette hémorragie, mais surtout éviter pour qu’elle ne se répète point dans le département de Kaolack. Ainsi, pour cet objectif, ils invitent la direction du parti à faire preuve de compréhension et au besoin les aider pour que la fédération puisse répondre positivement aux attentes de ses commanditaires et servir davantage le parti dans les zones décentralisées de Kaolack.

Sud Quotidien
Mardi 17 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :