KAMPALA abrite la 4e réunion ministérielle de haut niveau du global Health Security : Diouf Sarr exporte l'expérience sénégalaise


KAMPALA  abrite la 4e réunion ministérielle de haut niveau du global Health Security : Diouf Sarr exporte l'expérience sénégalaise
Le Global Health Security Agenda ou le règlement sanitaire international est un instrument juridique qui a force obligatoire pour 196 pays, dont tous les membres de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il a pour but d’aider la communauté internationale à prévenir les risques graves pour la santé publique, susceptibles de se propager au-delà des frontières et de constituer une menace dans le monde entier et à y riposter.

Devant le parterre de ministres de la santé et d’experts en conclave depuis hier dans la capitale ougandaise sur le règlement sanitaire international (RSI), M. Abdoulaye Diouf Sarr a prononcé son allocution ce matin pour souligner que « Les autorités sénégalaises ont vite compris l’enjeu stratégique du RSI ». Selon le Ministre de la Santé et de l’Action sociale, « La santé devient non plus une problématique nationale mais un enjeu mondial ». A ce titre, M. Abdoulaye Diouf Sarr note qu’«il convient aujourd’hui de la traiter comme tel avec des dimensions de santé humaine, environnementale et animale », justifiant ainsi la stratégie « One Health », Une seule santé.

Il a en outre rappelé la tenue en novembre dernier à Dakar de la réunion technique ministérielle présidée par M. le Premier Ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne portant sur ce thème. M. le Ministre de la Santé et de l’Action sociale a fait part des avancées significatives de notre pays après deux années de mise en œuvre du RSI. Elles se traduisent dans « La coordination multisectorielle et les interventions programmatiques que sont la Prévention, la Détection et la Riposte aux urgences de santé publique ». M. Abdoulaye Diouf Sarr a évoqué l’expérience sénégalaise dans l’épidémie à virus Ebola et la création du Centre des Opérations d’urgence sanitaire (COUS). Pour lui, « L’approche multisectorielle et multidisciplinaire est un gage de succès dans la gestion des urgences de santé publique ». La réunion ministérielle de Haut Niveau sur le Global Health Security Agenda se poursuit jusqu’au vendredi 27 Octobre 2017 à Kampala (Ouganda).
Jeudi 26 Octobre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :