KALIDOU KOULIBALY, LE MINISTRE DE LA DÉFENSE

Le défenseur sénégalais de Naples (élite italienne) Kalidou Koulibaly n’a pas perdu de temps pour confirmer qu’il fait partie des joueurs sur lesquels le staff technique peut compter afin d’atteindre ses objectifs.


Quelques matchs avec la sélection sénégalaise ont suffi au binational âgé de 24 ans, pour marquer son territoire. Et il a réussi à remettre au goût du jour son association avec Kara Mbodj, son ancien coéquipier au RC Genk en Belgique (2013-2014). 
 
Depuis son premier match contre la Namibie (2-0) en septembre dernier, le natif de Saint-Dié-des Vosges (France) est devenu quasi incontournable dans cette défense jusqu’à pousser sur le banc de touche, Lamine Sané, le défenseur de Bordeaux lors de la double confrontation contre Madagascar (2-2 et 3-0).
 
Koulibaly n’est pas seulement bon avec la sélection nationale. Il est devenu tellement important à Naples dans le Calcio italien, un championnat connu pour ses défenses hermétiques qu’il est entré dans le viseur des grosses écuries comme Manchester United. 
 
D’ailleurs, samedi au stade Léopold Sédar Senghor selon des sources bien informées, le club anglais aurait dépêché des émissaires pour le superviser encore une fois. En tout cas, son agent le Français Bruno Satin avait pris place dans la tribune couverte et était visible à mille lieux. 
 
D’ailleurs, Naples flairant que son défenseur central à fait son temps, lui propose une prolongation pour tirer le maximum en cas de transfert à la fin de la saison 2015-2016.
 
Et avec les performances actuelles du défenseur central sénégalais, on pourrait croire Didier Deschamps, le sélectionneur français. Il avait dit sur la chaîne privée française Canal Plus qu’il avait suivi Koulibaly avant de revenir sur ses propos. 
 
En vérité, avec son niveau actuel, l’ancien joueur du FC Metz pourrait bien évoluer dans la défense française où il y a encore des places à prendre dans l’axe central avec les saisons moyennes de Raphaël Varane et Mamadou Sakho respectivement au Real Madrid et à Liverpool. 
 
Après l’opération ‘’portes-ouvertes’’ contre Madagascar à Antananarivo (2-2) lors de la manche aller des barrages de la Coupe du monde, il a réussi avec Kara Mbodj à rendre une copie propre pour la double confrontation contre le Mena (2-0 et 2-1) du Niger. 
 
Ce mardi lors de la victoire au stade du Général Seyni Kountché, il s’est payé une roulette avant d’adresser une passe sur Mame Birame Diouf qui est devancé par le gardien nigérien, Daouda Kassali (58-ème minute).
 
S’il est vrai que le Malgache Faneva et le Nigérien Maazou sont un cran en dessous de ce qui se fait de mieux en Afrique et dans le monde, mais c’est déjà bien de réussir à encaisser un seul but en trois matchs. 
 
Surtout dans la perspective des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 afin de construire un groupe capable de tenir tête aux cadors du football continental voire mondial. Ne dit-on qu’on gagne un tournoi final avec une grande défense ?
 
SD/ASB
Mardi 29 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :