Justice : L'ASRED exige l’ouverture du procès en appel du policier Sidy Mouhamed Boughazelli


L’Association pour le Soutien et la Réinsertion sociale des Détenus dit apprécier à sa juste valeur la visite du nouveau ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, dans les établissements pénitentiaires de la capitale, jeudi dernier, pour s’enquérir des conditions de détention des détenus et aussi des conditions de travail du personnel pénitentiaire.
L’ASRED invite aussi le ministère à visiter les autres établissements pénitentiaires, comme la Maison d’arrêt et de correction de Thiès, deuxième prison la plus importante du Sénégal en termes d’effectif, après Rebeuss ou encore le Camp pénal de Koutal en cela qu’il constitue, avec le Camp pénal de Liberté 6, les deux seuls Camps pénaux du pays. La Chancellerie devra aussi visiter les prisons du Nord, du Centre et celles du Sud demande l’Asred pour ainsi constater les conditions de vie des prisonniers.
L’ASRED lance un appel à la tutelle pour qu’elle trouve des solutions, dans les plus brefs délais, afin de prendre en compte les pertinentes observations soulevées par l’inspecteur Agnès Ndiogoye lors de cette visite. Elle avait relevé les longues détentions ; le surpeuplement ; le nombre élevé de mandats de dépôt par jour ; la situation des détenus déficients mentaux ; le sous-effectif des surveillants de prison ainsi que le problème lié à l’extraction des détenus. L'ASRED envisage aussi de rencontrer les chefs religieux des différentes confréries pour discuter avec eux sur la situation carcérale. Mais également pour évoquer la montée en puissance de la criminalité au Sénégal, afin que des solutions idoines puissent être trouvées. Ces séries de rencontre seront selon leur communiqué aussi l'occasion de lancer officiellement la pétition devant permettre d'abroger les longues détentions préventives et arbitraires au Sénégal, mais surtout de solliciter leurs interventions pour exiger le jugement ou la libération des imams incarcérés pour terrorisme.
 
Par ailleurs, l'ASRED exige l’ouverture, sans délai du procès en appel du policier Sidy Mouhamed Boughazelli, condamné à 20 ans de travaux forcés pour le meurtre de l’étudiant Bassirou Faye et emprisonné au Camp pénal de Liberté 6 et sollicite auprès des juges, l’application des dispositions de l’article 50 du Code pénal au bénéfice du détenu déficient mental, Abdoulaye Sidibé alias Ablaye Cissé, jugé demain mardi 17 octobre 2017, par la Chambre criminelle de Dakar, au palais de justice de Dakar.
Lundi 16 Octobre 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :