Justice : 3 mois de prison au boss qui avait molesté son employé


Justice : 3 mois de prison au boss qui avait molesté son employé
C'est avec les stigmates de ses blessures qu'Adama Amar s'est présenté à la barre du tribunal de Dakar, hier, avec à l'appui un certificat médical. Des blessures qui lui ont été causées par son ex-patron, Mouhamed Sylla.
Et pourtant, tout marchait très bien entre eux, jusqu'au jour où les concurrents de ce dernier ont décidé de le débaucher. Ce qui n'a pas plu à son ex-employeur. D'ailleurs, c'est à partir de là que tout a commencé à se gâter. Et c'est depuis lors que son ex-patron nourrit une haine viscérale à son encontre. Une animosité qui a dégénéré dernièrement et qui s'est soldée par une bagarre. Il faut à ce propos, signaler que Sylla n'est pas le seul à être visé dans la plainte pour coups et blessures volontaires déposée par la victime. Il y a également le nommé Abdourahmane Ba. Interrogé sur les faits, la partie civile, Adama Amar, qui avait le corps plein de cicatrices, a expliqué  avoir reçu des coups de poing au niveau du thorax. D’après lui, ils n’en étaient pas à leur première altercation. Le plaignant confie : « Durant nos autres altercations, il prenait des bâtons pour me piquer avec ». Entendu à son tour, Mouhamed Sylla a juré n'avoir pas tailladé le dos du plaignant avec une lame. Persistant dans ses dénégations, il a souligné qu'Amar n'arrête pas de le provoquer tous les jours. « Le jour de la bagarre, je suis venu vers 12 heures, mais j'ai trouvé qu'il avait déjà déposé ses bagages. A chaque fois qu'on a une dispute, il est le premier à sortir un couteau et cette fois, je me suis révolté », s’est défendu Sylla. Abdourahmane Ba, le collaborateur de Mouhamed Sylla, de dire qu'il n'était même pas sur les lieux le jour de la bagarre. Selon lui, ce sont les gens qui l'ont informé que son ami se battait. Et c’est ainsi qu'il s’est rendu sur les lieux.
La partie civile ayant réclamé 250 000 francs Cfa, le Procureur qui est largement revenu sur les faits, a indiqué que Mouhamed Sylla et son ami Abdourahmane Ba ont bien attaqué Adama Amar, en lui donnant plusieurs coups qui lui ont causé des blessures ouvertes.  Et si cela ne suffisait pas, rajoute-t-il, Sylla l’a tailladé avec une lame. Vu la gravité des faits, le parquet a demandé que les prévenus soient condamnés à 6 mois ferme de prison. Une peine que la défense juge anormale au motif que dans ce dossier, il y a les déclarations de la partie civile et celles des prévenus. « Entre ce qu'on a prescrit dans le certificat médical et ce qu'il a dit devant la barre, il y a une grande différence », a dit l'avocat  de la défense qui a demandé qu'Abdourahmane soit relaxé. En ce qui concerne Mouhamed Sylla, il a demandé qu’il lui soit accordé la clémence.  Finalement, le tribunal, après avoir délibéré, a relaxé Abdourahmane Ba, avant de déclarer Mouhamed Sylla coupable et le condamner à deux mois ferme de prison et à allouer la somme de 150 000 francs Cfa à la partie civile.
Jeudi 9 Juin 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :