Journée mondiale de l'environnement : Abdoulaye Baldé invite les citoyens « au don de soi »


Le Ministre de l’environnement et du développement durable, Abdoulaye Bibi Baldé, a présidé hier la journée mondiale de l’environnement dont la cérémonie officielle s’est tenue à Tambacounda cette année.  Le thème de cette année est « Rapprocher les gens de la nature » et sous le slogan « Je suis pour la nature » . Un thème qui invite selon le ministre, à réfléchir aux interrelations entre l’homme et la nature.
En effet dira-t-il, la croissance démographique entrainant la pression urbaine, a tendance à étouffer la nature voire à la faire disparaître, ce qui est particulièrement visible  à Dakar, et cette course à la croissance, notamment dans les pays en développement, risque de produire les mêmes scénarios qu'ont vécus les pays développés avec les risques de pollution, de dégradation de la qualité de l'air, l'utilisation non rationnelle des intrants chimiques et leurs corollaires sur la santé.
La protection de la biodiversité et de ses services doivent aussi être une priorité, a indiqué aussi le ministre qui citant  le quatrième rapport sur les perspectives mondiales de la diversité biologique, indique que le Sénégal est menacé. « Les superficies forestières sont passées de 9,7 millions d’hectares en 2005 à 8,5 millions d’hectares en 2010 selon la FAO, soit une perte annuelle d’environ 40 000 ha » a-t-il laissé entendre.
La Région qui abrite cette journée au vu des spécificités environnementales qu’elle renferme, a ajouté le ministre, doit être protégée. Il s’est donc réjoui de voir des citoyens, conscients de l’importance de leur environnement et qui, participent à l’épanouissement de la nature.
Pour finir le ministre a souhaité que les sociétés privées exploitant des mines et des carrières puissent également faire un effort plus manifeste vis-à-vis de l’environnement, et prennent les mesures adéquates pour enrayer la pollution de l’air générée par leur activités, réhabiliter les dépressions, sources parfois d’accidents mortels notamment pour le bétail.
 
Mardi 6 Juin 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :