Journée mondiale de l’enfant Africain à Mpal : Plaidoyer pour la protection des droits des enfants


La commune de Mpal a abrité la cérémonie officielle de la journée mondiale de l’enfant Africain.
Cet événement qui commémore le massacre des enfants de Soweto en 1976 par le régime de l’apartheid, était une occasion pour le président du Conseil municipal des enfants de la région de Saint-Louis, d’inviter les pouvoirs publics à prendre en charge les préoccupations des jeunes dans tous les domaines d’intervention.
Mme Mariama Sarr, ministre de la femme, de la famille et de l’enfance, dans son discours de clôture a  rappelé que cette 27ème édition, reste un rendez-vous important dans l’agenda politique de notre pays.
Elle a précisé que cette journée constitue une circonstance pour évaluer la mise œuvre du respect des droits de l’enfant, analyser les obstacles et contraintes  et réfléchir sur les stratégies et solutions adéquates pour assurer de meilleures  conditions d’existence des enfants.
Pour cette édition, le comité des experts africains sur les droits et le bien-être de l’enfant, a voulu réaffirmer l’importance de l’Agenda 2030 par rapport aux droits des enfants, mais surtout la nécessité de placer les engagements des États au cœur de la mise en œuvre des objectifs de développement durable (Odd).
En effet, a-t-elle poursuivi, sur les 17 Odd visés par la communauté internationale, 8 sont identifiés comme prioritaires dans le cadre de la préparation à plus de responsabilités à l’âge adulte.
Cette journée mondiale de l’enfant Africain organisé dans la ville sainte de Mame Rawane Ngom  a également enregistré la participation des ONG comme Plan International représentée par son directeur général Amavi akpamagbo, du représentant adjoint de l’Unicef, George Gonzales et autres partenaires, qui œuvrent pour le bien être des enfants.
Ces derniers ont animé avec brio un panel axé sur la nécessité d’aider l’ensemble des enfants à faire valoir leurs droits.
Vendredi 16 Juin 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :