Journée de solidarité avec la Palestine : L’Ambassadeur renouvelle la nécessité de la fin de l’occupation et de l’impunité de l’occupant israélien.


Journée de solidarité avec la Palestine : L’Ambassadeur renouvelle la nécessité de la fin de l’occupation et de l’impunité de l’occupant israélien.
SEM Safwat Ibraghith Ambassadeur de l’Etat de Palestine  au Sénégal lors de la journée Internationale de Solidarité avec le Peuple Palestinien indiqué que les gouvernements comme les populations sont vivement appelées à agir pour garantir le droit et la sécurité du peuple palestinien sous occupation et surtout de reconnaître ses droits à vivre sur sa partie, et au sein d'un État libre et indépendant, à l’intérieur des frontières de 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale. « Car la seule façon d'être solidaire des Palestiniens, et de les aider à bâtir un avenir meilleur,  est de mettre fin à des décennies d'injustices, d'agressions et d'occupation illégale » dira-t-il.
Aujourd'hui plus que jamais, pour les Palestiniens, mais aussi pour toute la région du Moyen-Orient et pour le reste du Monde, « il est impératif de mettre fin à cette occupation et à l’impunité de l’occupant israélien » martèlera M. Ibraghith.
« Il est essentiel de rappeler que la solidarité avec le peuple palestinien est un appel à l'apaisement. Car la solidarité s'inscrit essentiellement dans un cadre juridico-éthique, et en aucun cas elle ne doit, ni ne peut s'exprimer par une provocation contre un autre peuple ou par une incitation à la haine.
La solidarité ne peut avoir un sens que lorsqu'elle est imprégnée d'éthique et de notions telles que la dignité humaine, l'égalité, la coexistence et la tolérance » ajoutera t’il.
Le 29 novembre, date anniversaire de la résolution onusienne n°181, adoptée le 29 novembre 1947, prévoyant le partage de la Palestine historique entre deux États : Israélien et Palestinien. Cette résolution dont le premier volet porte sur la création d'un état israélien a bien été appliquée, mais le deuxième s’agissant de l’établissement de l’État de Palestine attends toujours sa mise en œuvre.
Aujourd'hui, il s'est écoulé 68 ans depuis la date de cette résolution, 38 ans depuis cette journée décrétée par l'ONU, plus de 24 ans depuis le début des négociations pour une solution pacifique entre Palestiniens et Israéliens, 3 ans depuis l'accession historique de l’État de Palestine à l’ONU en tant qu'État observateur non membre, 8 mois depuis l’accès de l’État de Palestine à la Cour Pénale internationale (CPI) et 2 mois depuis le hissage du drapeau palestinien au siège de l’ONU à NEW-YORK.
Mais la commémoration de cette date en cette année, se fait malheureusement en l’absence totale d’un calendrier fixe pour un règlement juste et définitif de la question palestinienne, et en l'absence de toute action pour imposer une paix juste et durable dans la région.
Vendredi 4 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :