Journée de réflexion stratégique de l’Union africaine des radiodiffusions (UAR): Pour arrêter la dérive mercantiliste de l’acquisition des droits de transmission des matches de la CAF


Il n’est pas rare de constater qu’à la veille de chaque Coupe d’Afrique des Nations (CAN), le retour de la sempiternelle question de la cherté et de l’acquisition des droits de transmission des matches de football des équipes nationales africaines.  Cette cherté qui ne cesse de connaitre une croissance exponentielle depuis 2011. En atteste les droits payés par le Sénégal (450 millions en 2011, 665 millions en 2013 et 898 millions en 2015) et le Cameroun (500 millions en 2011, 750 millions en 2013 et 898 millions en 2015).

Face à cette situation, l’Union africaine des radiodiffusions a décidé de bras à bras le corps cette question en organisation une journée de réflexion stratégique pour justement trouver les mécanismes pouvant mettre fin à cette «dérive mercantiliste ».

Participant à cette rencontre qui a vu l’essentiel des radiodiffusions africaine, le Directeur Général de la télévision publique algérienne, Tewfik Khelladi, après avoir rappelé que la rencontre a pour objectif principal d’élaborer des stratégies pour maitriser et trouver une alternative pour négocier les coûts des droits de retransmission d’événements sportifs en Afrique, a plaidé pour une grande  unité des africains. «Nous devons pas nous voiler la face. Nous devons nous unir pour mieux harmoniser nos positions sur ces questions de droits de transmission. Il ne sert à rien de partir en ordre disperser… », soutient le directeur de la télévision publique algérienne qui sera suivi par l’ensemble de ses pairs présentes à la rencontre.

Selon le Directeur Général de l’UAR, Grégoire Ndiaka, l’objectif principal du projet est de maîtriser la flambée des prix des droits de retransmission des événements sportifs, permettre à un maximum de télévisions nationales africains d’accéder aux droits de retransmission de la prochaine édition de la CAF aux moindres coûts et assurer à l’UAR une visibilité permanente avant et pendant la CAN.

Il s’agit pour l’UAR de requérir aux organismes membres un quitus et mandat pour négocier en leurs noms avec un panel d’avocats internationaux  pour leurs comptes respectifs les droits de transmission de la prochaine  Coupe d’Afrique des Nations 2017 auprès du Groupe Lagardère. 
Mardi 17 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :