Joueur africain 2015 : André Ayew s’interroge sur le résultat

André Ayew, 3e à l’élection du Joueur africain de l’année, a fini derrière l’Ivoirien Yaya Touré, deuxième et furieux, et surtout le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, lauréat 2015. Un résultat que le Ghanéen, finaliste de la CAN, ne comprend pas.


Joueur africain 2015 : André Ayew s’interroge sur le résultat
Après Yaya Touré, très remonté contre le choix de la CAF de nommer Pierre-Emerick Aubameyang joueur de l’année 2015, André Ayew, l’autre finaliste malheureux, a accepté de nous livrer son sentiment. Moins virulent que son aîné, il a quand même du mal à comprendre et à accepter : «Je m’interroge… Il faut donc qu’on m’explique quels sont les critères qui sont mis en avant une année de CAN (remportée par la Côte d’Ivoire devant le Ghana). Il me semble logique que la compétition majeure du continent compte dans le verdict. Un Euro compte pour les Européens mais une CAN ne compterait pas pour les Africains?»

Il livre le fond de sa pensée : «Yaya et moi, on était finalistes de la CAN, il a gagné, j’ai fini meilleur buteur. Ensuite en club, ça s’est super bien passé quand je suis revenu à Marseille et j’ai même été élu joueur du mois d’août en Angleterre avec Swansea. Et Yaya, capitaine des Eléphants, a fait une belle année aussi. Alors je croyais que ce serait l’un de nous deux…»
Le déroulé de la cérémonie l’a certainement aussi troublé puisque Touré n'a été que le … deuxième dans le collège des votes des entraîneurs. D’après des observateurs, le visage du milieu de terrain de City s’est décomposé tant il attendait ce cinquième titre consécutif, une première dans l’histoire. Et Dédé Ayew devait alors intérieurement jubiler en pensant avoir remporté ce prix si convoité…

«Franchement, c'était Yaya ou moi»

«Attention, intervient Ayew, Aubameyang est un ami et il a fait une super année. Et c’est un super mec. Il a marqué beaucoup de buts mais Yaya et moi, on n’a pas le même rôle mais ça ne nous a pas empêché d’être décisifs aussi. S’il n’y avait pas eu la CAN, d’accord on peut en discuter mais là non, on doit privilégier nos compétitions… On doit les respecter. Si, nous Africains, on ne le fait pas, qui le fera ? Franchement, c’était Yaya ou moi cette année…» La polémique lancée par Yaya Touré est loin d'être éteinte.
Vendredi 8 Janvier 2016
Dakaractu




1.Posté par karim le 09/01/2016 13:24
en 2013 le nigeria gagne la coupe d'afrique des nations et pourtant yaya toure est nomme ballon d'or ; vous n'estes que des moins que rien; yaya et ayew sont malhonetes;lorsque yaya recevait 4 ballons d'or; la CAF etait bonne;et il perd cette annee ;la CAF n'est pas bonne;allons voila les reactions de 2 africains



Dans la même rubrique :