Joseph-Antoine Bell: ’’Les Lions sont plus compacts que d’habitude’’


Joseph-Antoine Bell: ’’Les Lions sont plus compacts que d’habitude’’
L’équipe nationale du Sénégal paraît ’’plus sérieuse et plus compacte que d’habitude’’, pour aborder la 28-ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2012 qui démarre samedi en Guinée Equatoriale et au Gabon, a dit l’ancien gardien de but international camerounais Joseph-Antoine Bell.

Le Sénégal, présenté comme un outsider, revient cette année ‘’certainement plus sérieux, plus compact à mon avis que d’habitude’’, a analysé Joseph Antoine Bell sur le site Internet de RFI dont il a été le consultant lors des précédentes éditions de la CAN.

Selon lui, le Botswana, sorti premier des éliminatoires devant la Tunisie de même que le Niger peuvent également être considérés comme des outsiders, d’autant que ce sont ‘’des équipes qui ont réussi des coups’’.

‘’Ces équipes-là, il leur manquera peut-être un peu d’expérience et c’est là que les habituels favoris devront absolument faire attention’’, a noté l’ancien gardien de but des Lions indomptables.

‘’Je pense que ça va paraître plus serré, a-t-il poursuivi. Les habituels favoris tels que la Cote d’Ivoire, le Ghana vont se retrouver tout seuls et c’est à eux à eux de justifier leur position’’, a dit Bell, qui vient de publier aux éditions du Schabel (Yaoundé) ’’Vu de ma cage’’, une livre consacré notamment aux interférences entre la politique et le sport en Afrique.

Le Cameroun, le Nigeria, l’Egypte, l’Algérie et d’autres équipes non qualifiées pour la CAN mais présentées comme des ‘’poids lourds’’ du football continental ‘’n’ont pas déclaré forfait’’, a-t-il fait remarquer.

‘’Ils (les poids lourds supposés) ont été battus sur le terrain par ceux qui seront présents. Cela veut donc dire que ces équipes-là, ces nouvelles équipes ont prouvé une qualité supérieure à celle de ces supposés poids lourds’’, a souligné Joseph-Antoine Bell.

’’Partant de cela, a-t-il encore dit, les pays considérés comme des favoris pour le titre final ne doivent pas croire que c’est fait d’avance. Ce qui compte c’est ce qui se passe sur le terrain …’’.

Le chef de l’Etat sénégalais Abdoulaye Wade a présidé mardi soir une cérémonie de remise du drapeau à l’équipe nationale de football qui prendra part à partir de samedi prochain à la 28ème CAN, à Bata, où le Sénégal partage la poule A avec la Guinée Equatoriale, la Zambie et la Libye.

Il a, à cette occasion, rappelé que la flamme de 2002, année qui avait vu le Sénégal accéder en finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) et en quart de finale de la Coupe du monde de football, demeure présente "dans le cœur" des supporteurs sénégalais.

‘’Tout le monde a gardé le souvenir de cette année où vous aviez battu la France. La flamme est toujours là. Cette flamme est dans le cœur des Sénégalais qui vous aiment’’, a dit le président Wade qui a demandé aux protégés d’Amara Traoré de porter haut le drapeau national.

Me Wade, pour qui le parcours des Lions en éliminatoires de la CAN autorise ‘’à croire que vous (les Lions) irez très loin’’, a demandé aux membres de son gouvernement de rester à l’écoute de l’équipe nationale et de ses besoins pour qu’aucun manquement ne porte atteinte à leur morale.

‘’Je ne veux plus que certains faits qui se sont produits et qui ont porté un coup au moral des joueurs se reproduisent’’, a dit le chef de l’Etat.

Il a chargé les Lions de ‘’représenter le Sénégal dans toutes ses dimensions’’, soulignant les joueurs sénégalais sont investis de la ‘’responsabilité de porter haut le flambeau de la nation’’.
Mercredi 18 Janvier 2012
APS




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016