Joola : Une plainte contre l’Etat pour "non-assistance à orphelins en danger" annoncée


Joola : Une plainte contre l’Etat pour "non-assistance à orphelins en danger" annoncée
Le président de l’Association nationale des familles des victimes et rescapés du bateau le Joola, Moussa Cissokho a indiqué, dimanche à Ziguinchor, que sa structure va porter plainte contre l’Etat du Sénégal pour "non-assistance en orphelins en danger".
 
"Nous avons constaté trop de légèreté dans la gestion du dossier du bateau le Joola par l’Etat. Aujourd’hui les orphelins sont laissés à eux-mêmes. C’est pourquoi nous allons porter plainte contre l’Etat du Sénégal pour non-assistance en orphelins en danger", a notamment dit Moussa Cissokho.
 
Il réagissait, devant la presse, au non-lieu rendu récemment par la Cour d’appel de Paris (France) sur le dossier le Joola.
 
Après l’arrêt de la procédure en 2003 par la justice sénégalaise qui avait conclu à la seule responsabilité du commandant de bord disparu dans le naufrage, les familles des victimes avaient saisi la justice française. Mais la Cour d’appel de Paris vient de confirmer le non-lieu rendu en première instance par le juge français en 2014.
 
"L’Etat avait octroyé une somme de 10 millions de francs CFA à chaque famille, pour qu’en contrepartie, les familles renoncent à toute poursuite judiciaire. Mais les familles étaient sous le choc, désemparées et ne sachant ni lire ni écrire", a fait remarquer Moussa Cissokho.
 
Il a promis que le "combat (judiciaire) va se poursuivre jusqu’à l’obtention de gain de cause". "Nos orphelins souffrent beaucoup faute de prise en charge adéquate. Mais l’Etat ne fait rien pour leur venir en aide", a regretté le président national de l’Association des familles des victimes et rescapés du bateau le Joola.
 
Le bateau le Joola, l’unique embarcation qui reliait, à l’époque, Ziguinchor, au sud du Sénégal à Dakar avait chaviré le 26 septembre 2002 au large du fleuve de la Gambie. 
 
La catastrophe avait fait 1 863 morts et disparus selon le bilan officiel. Seules 65 personnes avaient survécu. Mais selon les associations des victimes le nombre de morts s’élève à plus de 2 000 personnes.
Dimanche 19 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :