Jean-Marie François Biagui veut transformer le MFDC en parti politique


Jean-Marie François Biagui veut transformer le MFDC en parti politique
Le secrétaire général du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) Jean-Marie François Biagui a annoncé samedi à Ziguinchor (Sud) sa volonté de transformer cette organisation indépendantiste en parti politique ayant pour mission de ‘’refonder la république’’.

‘’Je demande aux [participants des] présents +états généraux du processus de paix en Casamance+ de prendre acte de notre volonté de fonder un parti politique, non seulement pour enrichir le paysage politique sénégalais, […] mais aussi et surtout contribuer à la noble tâche de refondation de la république du Sénégal’’, a dit M. Biagui.

Il s’exprimait à l’ouverture des ‘’états généraux du processus de paix en Casamance’’, une rencontre de deux jours organisée par le MFDC.

‘’Ce futur parti dénommé +Mouvement pour le fédéralisme et la démocratie constitutionnels (MFDC)+, a-t-il expliqué, entend promouvoir les idéaux de la république par l’instauration et l’exercice d’une véritable démocratie pluraliste.’’

Ce parti contribuera aussi à ‘’l’édification d’un Etat fédératif [et] soucieux des diversités ou des particularités locales’’, selon Jean-Marie François Biagui. Il participera aussi au renforcement ‘’de l’unité et de la cohésion nationales’’, a-t-il ajouté.

‘’A ce titre, le +Mouvement pour le fédéralisme et la démocratie constitutionnels+ se veut rassembleur de toutes les Sénégalaises et de tous les Sénégalais, qui partagent ces objectifs républicains, ainsi que de tous les patriotes fédéralistes de la sous-région voire de l’Afrique toute entière’’, a déclaré M. Biagui.

Le futur ‘’MFDC’’ s’attèlera au ‘’parachèvement du processus de paix en Casamance’’, à la ‘’réhabilitation formelle de la Casamance’’ et à ‘’la refondation d’une économie de la Casamance parfaitement intégrée à l’économie nationale et sous-régionale’’, selon son théoricien.

Les ‘’états généraux du processus de paix en Casamance’’ du MFDC ont démarré samedi à Ziguinchor sans la présence de chefs de factions du mouvement indépendantiste dont Abdou Elinkine Diatta, Abdoulaye Diatta et Ansoumane Badji.

A assisté à l’ouverture des travaux Bertrand Diamacoune, le frère du défunt secrétaire général du MFDC, l’abbé Diamacoune Senghor.

‘’[…] L’auteur de cette rencontre est un obstacle à la paix’’, a déclaré le commandant en chef du maquis, César Atoute Badiate dans un communiqué. Jean-Marie François Biagui a été limogé de ses fonctions de secrétaire général du MFDC en 2004 par l’abbé Diamacoune Senghor, a soutenu M. Badiate.

La Casamance, constituée des régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, est le théâtre d’affrontements ayant fait plusieurs morts, civils et militaires, depuis décembre 1982.

( APS )
Samedi 17 Décembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016