"Je refuse de crier avec la meute" (Par Matar Sèye)


"Je refuse de crier avec la meute" (Par Matar Sèye)
"Un policier a été filmé dans une scène de rackett. Je refuse de crier avec la meute. Je ne partagerai pas cette publication. Je me bats pour un Sénégal juste, sans corruption et sans détournement mais je refuse de servir ce pauvre policier en pâture comme bouc émissaire.
Que voulez vous? 
Dans ce pays:
Un homme condamné pour 69 milliards est gracié par le President. 
Un homme accusé de vol de 74 milliards, demande qu'on éclaircisse mais le President de la république arrête le procureur. 
L'OFNAC publie un rapport qui épingle des directeurs généraux mais c'est le directeur de l' OFNAC qui va être renvoyé. 
Un homme inculpé pour corruption est nommé PCA dans le même secteur et va gérer des milliards.
Une entreprise créée il y a 6 mois est attributaire par gré à gré d'un marché de 150 milliards. 
Un étranger se voit indemniser 13 milliards pour un marché qu'on lui avait donné par entente directe et se voit offrir un autre de 50 milliards. 
Des délinquants financiers notoires sont blanchis par la justice puis nommés à des postes de responsabilités parce qu'ils ont transhumé vers le parti présidentiel. 
Une mafia internationale s'est emparée de notre pétrole et de notre gaz. 
Un ministre gagne des marchés de l'état.
Un DG d'une entreprise nationale fait signer un marché de plusieurs milliards au profit d'une entreprise dont il est actionnaire. 
Les impôts des députés ne sont pas reversés au trésor et le budget de 16 milliards de l'assemblée nationale n'est soumis à aucun contrôle.
Dans ce pays là, le policier n'est pas coupable. Il est victime du système. Je refuse de le condamner. Les vrais responsables de cet état honteux de notre pays, où le diom a foutu le camp, les vrais responsables sont ces gens dont les méfaits ne peuvent pas être filmés. Un poisson pourrit par la tête, un pays aussi."
Jeudi 28 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :