«Je pars dans un combat sans rival» (Abdoulaye Wade)


«Je pars dans un combat sans rival» (Abdoulaye Wade)
DAKARACTU.COM  Confiant quant à sa réélection en février 2012, Wade affirme qu’en face de lui il ne voit aucun candidat qui fasse le poids. "Depuis près de deux ans l’opposition fait diversion en parlant de l’irrecevabilité de ma candidature", indique-t-il aux journalistes de RFI et de France 24. Avant de poursuivre: «Ce n’est pas de la démocratie, le fait d’utiliser des voix autres que celles sur lesquelles reposent les fondements de ce pays pour accéder au pouvoir, ils font de la propagande à l’international pour que mes amis et connaissances me mettent la pression pour que je retire ma candidature. Je pense que j’ai une mission à accomplir pour mon peuple et je m’en remets à la décision du Conseil constitutionnel.» 
Jeudi 5 Janvier 2012




1.Posté par People le 05/01/2012 17:14
Monsieur WADE,

Laurent Gbagbo disait aussi : " En face de moi c'est maïs...." Expression ivoirienne pour dire qu'en face de lui il y a rien.

Ou est il actuellement ???

2.Posté par gorgus le 05/01/2012 19:12
pauvre con qui compare gbagbo et wade !

3.Posté par bathie le 05/01/2012 20:49
au lieu des séquences il nous faut l'interview totale et complète . arrêtez votre amateurisme

4.Posté par People le 06/01/2012 07:51
@gorgus

si tu n'as pas d'arguments épargne les lecteurs de tes insanités.

A mon avis les derniers évènements (23 juin, discours à la nation raté, l'éclatement du PDS, les attaques contres les opposants) sont des signes révélateurs d'une fin de régime.

Où sont Moubarak, Ben Ali, Khadafi, Sadam etc. ?



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016