Jamel Debbouze : "Les jeunes musulmans n'ont pas à se justifier"


Jamel Debbouze : "Les jeunes musulmans n'ont pas à se justifier"
Interrogé dans Sept à Huit, diffusé dimanche, l’acteur et humoriste est revenu avec émotion sur les attentats qui ont frappé la France il y a quelques jours.

"Plus jamais ça. Plus jamais cette terreur. (...) La France c'est ma mère et on ne touche pas à ma mère." C'est par ces quelques mots que Jamel Debbouze a conclu avec émotion le premier entretien qu'il accorde après les attentats survenus à Paris entre le 7 et le 9 janvier 2015.

Une interview dans laquelle l'humoriste et acteur, qui a grandi à Trappes, revient sur le choc provoqué par ces actes qui ont coûté la vie à 17 personnes. "Je n'ai pas su réagir, j'étais totalement sonné», confie-t-il dans Sept à Huit avant d'ajouter que les marches républicaines, qui ont rassemblé dans toute la France près de 4 millions de personnes, "l'ont rassuré sur la France, sur la force de la République."
"Ma France, c'est celle de la différence, celle de la multiculture, c'est celle de la différence, de la paix. C'est un pays avec des valeurs nobles auxquelles j'adhère pleinement. Ces valeurs m'ont rendu service" précise-t-il. Son seul regret : "on (les jeunes de banlieues ndlr) n'était pas assez représentés. On n'était pas assez nombreux."

Son combat contre les amalgames
Bouleversé par ce qu'il s'est passé, Jamel Debbouze lutte aujourd'hui contre les amalgames. Contre ceux qui sont tentés de pointer du doigt toute la communauté musulmane. "Les musulmans n'ont absolument rien à voir avec les assassins. Ils n'ont pas à se justifier. Ils doivent être fiers de leur identité. Fiers d'être musulmans, fiers d'être Français. Fiers d'être ce qu'ils sont. N'oublions pas qu'on parle d'une horreur... »
Source : Première


 
Lundi 19 Janvier 2015




Dans la même rubrique :