Jamaatou Ibadou Rahmane : Déclaration relative à la décision du conseil constitutionnel sur les candidatures à l’élection présidentielle de février 2012


Jamaatou Ibadou Rahmane : Déclaration relative à la décision du conseil constitutionnel sur les candidatures à l’élection présidentielle de février 2012
Considérant la décision du Conseil Constitutionnel qui valide la candidature du Président Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle de février 2012 et qui divise profondément les populations sénégalaises ;
Considérant la position du M23 qui rejette cette décision du Conseil Constitutionnel et projette d’organiser des manifestations ;
Considérant l’interpellation par la police de Monsieur Alioune Tine, Président de la Raddho et Coordonnateur du M23 ;
Rappelant la mort regrettable du jeune policier Fodé Ndiaye, suite à la première décision du Conseil Constitutionnel et aux manifestations violentes qui ont suivi ;
Considérant les risques d’affrontement et la violence destructrice qui pourrait en découler et affecter durablement la stabilité de notre pays ;
La Jamaatou Ibadou Rahmane,
Invite tous ceux qui sont détenteurs d’une parcelle de pouvoir ou de responsabilité dans notre pays, à méditer ce verset du saint Coran « O Daoud, Nous avons fait de toi un Calife sur la terre (un détenteur du pouvoir pour gouverner les gens avec équité). Juge donc en toute équité parmi les gens et ne suis pas la passion : sinon elle t’égarera du sentier d’Allah. Car ceux qui s’égarent du sentier d’Allah auront un dur châtiment pour avoir oublié le Jour des Comptes ». Sourate 38 : verset 26.
Regrette vivement que le Conseil Constitutionnel, dans son mode de désignation comme dans son processus de travail et délibération, ait perdu l’autorité morale et la crédibilité indispensables pour que ses décisions soient acceptées par toutes les parties ;
Rappelle au Pouvoir son obligation de garantir l’expression des libertés des citoyens, notamment celle de manifester pacifiquement un soutien ou un désaccord sur la voie publique ;
Exhorte le gouvernement à ne pas céder à la tentation sécuritaire excessive et contreproductive, conduisant à la suspension des libertés des opposants ;
Invite le pouvoir à libérer, monsieur Alioune Tine, leader du M23 dont la détention ne fait qu’aggraver le sentiment d’injustice qui règne autour du processus électoral ;
Rappelle à tous les membres du M23 leur droit de manifester, librement mais pacifiquement, leur opposition dans le respect de la préservation des biens publics et privés ;
Exhorte les forces de l’ordre à éviter le piège tentant de la répression aveugle suite à la mort regrettable d’un des leurs ;
Exhorte la Justice à considérer que la crédibilité, le respect et la confiance du peuple en sa justice repose sur la Vérité, rien que la Vérité.
Invite une fois encore toutes les parties prenantes à méditer cet autre verset du saint Coran où Allah dit : « O les croyants soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l’équité : cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes parfaitement connaisseur de ce que vous faites ». Sourate 5, verset 8.

Fait à Dakar, le lundi 6 Rabi`oul awwal 1433, correspondant au 30 janvier 2012 La direction de la JIR
Mardi 31 Janvier 2012




1.Posté par Papy1 le 31/01/2012 12:01
Merci chers frères Ibadous. vous n'avez pas encore TRANCHER le contentieux car DIEU nous demande de prendre notre courage en main et trancher en disant et appliquant la VERITE sur la candidature de Abdoulaye Wade source de contestations. Concédons que, la vérité des faibles d'esprit ne voit que Abdoulaye veut faire un TROISIEME mandant et rien d’autre, que la constitution a été modifiée en 2001 et a dit qu’un président ne peut pas briguer un troisième mandat. Des lors les interprétations juridiques des experts sur le nombre de mandat ne pourront être comprise par les faibles d’esprits qui au plus savent et comprennent que compter en arithmétique, les chiffres ne changent pas de signification.
Maintenant même si la constitution compte les chiffres AUTREMENT cela restera TOUJOURS flou dans l’esprit des faibles qui avouons le, forme la majorité des sénégalais, même ce niveau d'interprétation contradictoire n'en résulte que Wade a déjà effectué DEUX mandats et c’est la REALITE car on a voter deux fois pour Wade. Des lors l'esprit simple ne peut pas comprendre que un n’est pas un, deux pas deux et deux n’est pas trois ainsi de suite donc pour le sénégalais simple d’esprit, Wade veut faire trois mandats point barre.
La loi constitutionnelle sujette d'interprétation contradictoire rend le simple d’esprit malade, confuse et dégoute. Nul n’est senser ignorer la loi vertes mais nul n’a le droit de rendre les lois COMPLIQUEES et contradictoires pour les simple d’esprit.
Il faut que tout le monde accepte que l’interprétation pour ou contre devient caduque et que seul l’auteur des textes savait ce qu’il voulait écrire et sur cela Abdoulaye Wade qui confirme devant le monde avoir écrit le texte nous avait dit en 2007 qu’il avait bloquer les mandats a DEUX et non TROIS et qu’il ne pourrait pas se présenter en 2012.
Le simple citoyen qui ne connait pas le DROIT en reste la.
Acceptons que Wade a fait un retournement de veste et que aujourd’hui il se dédit en voulant nous embourber avec la complicité du CC sur des interprétations juridiques que seul les juristes comprennent et cela n’engage pas le raisonnement du simple citoyen. De ce fait les dires et la morale du parole donnée du Président de la République doit prendre le dessus sur TOUT c'est a dire Abdoulaye veut briguer un TROISIEME mandat.
C'est dommage pour le Sénégal d’en être à ce stade mais la VERITE est que l'esprit du rédacteur des textes ne s’etait pas tromper quand il nous parlait de nombre de mandats en 2007.
La vérité est que Abdoulaye Wade n’a pas le DROIT de se dédire car cela blesse la CONFIANCE des simples citoyens que nous sommes et DIEU n’aime pas le MENSONGE.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016