JUSTICE : Moussa M'baye prend un an ferme pour avoir giflé sa mère

Ndèye S. Kane a attrait son fils unique à la barre du tribunal des flagrants délits pour violences et voies de fait. Son fils, père de 6 enfants et divorcé depuis 4 ans a été condamné à un an de prison ferme.


JUSTICE : Moussa M'baye prend un an ferme pour avoir giflé sa mère
C'est une dame très en colère et très triste, qui lasse de voir son fils, l'abreuver d'injures à la moindre occasion,  s'est résolue à traduire ce dernier en justice. Avec un gestuel qui en dit long sur la brutalité dont elle victime. N'dèye S. Kane a fait part à la Cour ce mercredi du calvaire que lui a fait endurer son fil. Un supplice qui dure des années. 

Qu'est ce que qui s'est passé?

Face aux moments durs que traverse son fils suite à son divorce avec la mère des ses petits enfants, la dame N'dèye S. Kane a jugé nécessaire de loger son fils dans sa seconde demeure à la Sicap et de le prendre en charge. Cette prise en charge n'a pas semblé changer le comportement du prévenu vis-à-vis de sa maman et de ses voisins. 
Moussa M'baye puisque c'est de lui qu'il s'agit, comme à son habitude prend tous les jours la direction des Hlm en état d'ivresse pour dit-il rendre visite à ses enfants et prendre son repas. Mais dès qu'il arrive chez lui, il abreuve d'injures sa mère et la violente mettant mal à l'aise tout le voisinage. 
Marre de l'attitude de son fils, la mère le traduit en Justice. A la barre, Moussa déclare : " je me suis pas rendu compte de mes actes. J'ai passé toute la nuit avec une bouteille de gin. Dans l'après-midi, je me suis rendu aux Hlm pour manger et voir mes enfants. Arrivé, j'ai eu une petite dispute avec ma sœur qui est sourde et ma mère a intervenue pour prendre son parti. J'étais sous le coup de la colère. "
Est-ce une raison de créer tout ce bruit et de vous en prendre à votre mère? Interroge le président . Une question à laquelle le prévenu répond d'une manière évasive.
" Vous avez l'air de quelqu'un de violent " a déclaré le représentant du ministère public.
Poursuivant son propos, le procureur dira : " la dernière fois vous vous êtes pris violemment à une vendeuse. Tu as fait ton cinéma à la barre et la présidente t'a condamné à 15 jours ferme de prison. C'est juste pour vous dire que vous êtes bien conscient de ce vous faites." 
Malgré la désistement de la partie civile Ndèye S. Kane, le tribunal a condamné Moussa M'baye à une peine d'emprisonnement d'un an ferme.
Jeudi 5 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :