JO - Entrée en lice demain : Les Lionnes face au Team Usa

L’Equipe nationale féminine de basket va défendre en premier les couleurs nationales lors de ces Jo de Rio. Les Lionnes, championnes d’Afrique en titre, rencontrent ce dimanche à 15 h Gmt, l’Equi­pe des Etats-Unis, grande favorite de la compétition. Pour la bande à Aya Traoré, l’objectif est de tout donner afin de représenter dignement le continent. Malgré les conditions difficiles de voyage pour rallier Rio.


JO - Entrée en lice demain : Les Lionnes face au Team Usa
Les Lionnes vont jouer leur premier match dans ces Jo ce dimanche à 15h Gmt face aux Etats-Unis qui ont fini de régner sur les Jeux Olympiques et qui ambitionnent de remporter la médaille d’or pour la 6e fois. Evidemment la question est de savoir comment les filles du Coach Tapha vont faire face à l’ogre américain, après avoir fait plus de 20 heures sur la route de Rio.
Psychologiquement elles semblent avoir bien géré, si on se fie à l’ambiance notée dans l’avion lors du dernier trajet Luanda-Rio. A l’image de Marie Sadio Beatrice Rosche. «C’est vrai que le trajet a été éprouvant mais nous sommes heureuses d’être là. Car cela aurait pu être pire. Imaginez-vous si on ratait les Jo à cause d’un problème de vol. On s’estime donc heureuses d’être là juste avant la cérémonie d’ouverture. Dieu merci», dira le pivot des Lionnes. 

Tapha Faye : «C’est vrai qu’on galère, mais c’était important d’être là au bon moment»

Son Coach Tapha Gaye qui assiste à l’entretien tout juste au moment où l’avion atterrit à l’aéroport de Rio, ce jeudi à 23 h Gmt, abonde dans le même sens. «Cela traduit l’état d’esprit du groupe. C’est vrai qu’on a galéré, mais on est soulagés d’être là et au bon moment», souligne le technicien sénégalais.
Et Marie Sadio Beatrice Rosche de renchérir : «Tout sportif rêve de participer aux Jo. Là, on efface la galère et les problèmes rencontrés et on se concentre sur le premier match contre les Etats-Unis.»
Justement concernant ce match, le souci de Coach Tapha est de savoir comment gérer l’état physique de ses filles. «Vous savez, d’abord il y a un problème de temps. Pour ce genre de compétition, on a au maximum une heure d’entraînement. Et avec le problème du vol, on a perdu 4 jours. Il faut compenser tout cela», note-t-il.
Au-delà du trajet, le staff technique devra également gérer le déficit de sommeil des joueuses avec le décalage horaire de trois heures entre Dakar et Rio. Un problème que les championnes d’Afrique ont connu durant la préparation avec le déplacement au Japon où elles devaient livrer trois matchs amicaux perdus contre la sélection nippone. 
Du coup, le coach des Lionnes va d’abord s’atteler à gommer les conséquences physiques de ce long voyage de plus 20 heures. «Un décrassage est nécessaire. Après, on va passer aux fondamentaux.» Avant de faire face à l’ogre américain et ce lundi à la Chine. Comme quoi, l’essentiel est de participer «mais dans la dignité». Pour reprendre les propos du ministre des Sports, Matar Ba. 
Samedi 6 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :