JO 2016: le coup de gueule d'Usain Bolt après son triomphe à Rio

Le champion jamaïcain regrette un temps de récupération trop court entre la demi-finale et la finale du 100 m.


JO 2016: le coup de gueule d'Usain Bolt après son triomphe à Rio
Si Usain Bolt était forcément ravi d’avoir remporté sa troisième médaille d’or sur 100 m, le Jamaïcain était plus dubitatif quant à sa performance individuelle.

De son propre aveu, Usain Bolt n’a d’ailleurs pas réalisé une grande course dans la nuit de dimanche à lundi avec un chrono de 9’’81. Un chrono légèrement un deçà de ses standards en finale olympique qui serait dû à une pause d’1h30, et non 2h contrairement à d’habitude, entre les demi-finales et la finale. «  C’était vraiment dur de disputer cette finale parce que le temps de repos était vraiment vraiment court. C’était même ridicule. Mais je n’étais pas inquiet parce que m’étais senti bien en demi-finale  », a-t-il assuré.

Le Jamaïcain a néanmoins regretté de n’avoir pu améliorer son record du monde. «  J’avais envie de leur dire (aux organisateurs) : ‘’Yo, je pourrais aller bien plus vite mais le temps que j’ai eu pour aller sur le terrain d’entraînement, il fallait déjà que j’aille m’échauffer au stade pour courir.’’ Selon moi, c’était vraiment stupide. Ça explique la lenteur de la course. Il n’y a aucune chance d’aller vite, de partir, revenir, et aller vite à nouveau. C’était dur pour nous.  »

Choqué par les huées du public envers Gatlin
Usain Bolt est aussi revenu sur la réaction du public à l’annonce du nom de Justin Gatlin quelques secondes avant le départ de la finale. Suspendu pour dopage entre 2006 et 2010, l’Américain avait alors été conspué par le public brésilien. «  C’est la première fois que je vois ça. Ça m’a choqué .  »

Justin Gatlin a également répondu au public carioca. «  Toute cette histoire (sa suspension) date d’il y a dix ans. Je suis athlète depuis seize (…) Ces gens qui me huent ne me connaissent même pas. Nous avons tous du respect les uns pour les autres. J’aimerais voir ce respect partout. Dans le public aussi.  »
Lundi 15 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :