JEAN PAUL DIAS, SG BCG : «Qu’on arrête le débat sur la nationalité de Karim, ay caaxaan là»

Le leader du Bloc centriste gaïndé (Bcg) n’a pas mis de gant pour dire ce qu’il pense de la candidature de Karim Wade. Invité par nos confrères de la Tfm, hier, à l’édition de la mi journée, Jean Paul Dias dira que le débat sur la nationalité et l’éligibilité du fils d’Abdoulaye Wade, ancien président de la République, est stérile.


JEAN PAUL DIAS, SG BCG : «Qu’on arrête le débat sur la nationalité de Karim, ay caaxaan là»
Le débat sur la double nationalité de Karim Wade est nul et non avenu. Wade-fils peut bel et bien briguer les suffrages des Sénégalais. C’est du moins la conviction du secrétaire général du Bloc centriste gaïndé (Bcg) par ailleurs membre de la mouvance présidentielle.
 «Karim Wade est sénégalais. Il faut arrêter avec ce débat stérile sur la double nationalité», fulmine Jean Paul Dias sur les antennes de la Tfm. Invité du journal de 13 heures d’hier, le leader du Bcg croit dur comme fer que «Karim Wade est Sénégalais,il a le droit de se présenter à la présidentielle».
«Encore une fois qu’on arrête ce débat sur la double nationalité, ay caaxaan là. Certains gens du Pds m’ont fait la même chose. Ils m’ont accusé de ne pas être sénégalais», a-t-il persisté à répéter. Non sans remettre en cause une loi à la limite de l’absurdité.
 «Même si cette loi, qui interdit à une personne de double nationalité d’être candidat à une élection, existe, c’est une mauvaise loi qui n’a pas de sens», a soutenu Jean Paul Dias.
Selon l’ex membre du Parti Démocratique Sénégalais (Pds), aujourd’hui partisan de Macky Sall, rien ne doit justifier la disqualification de la candidature de Karim Wade qui, selon certains membres de la mouvance présidentielle, ne devrait pas être éligible pour présenter sa candidature à cause de sa double nationalité.
A en croire Dias ce débat est un sens. A noter que le leader du Bcg, qui était l’invité de nos confrères de la Tfm, intervenait par rapport à l’affaire dite Emirats et des problèmes qui secouent le secteur aéroportuaire. Jean Paul Dias, qui dit être interpelé par des travailleurs du secteur, est disposé à jouer la médiation.
«Il y a des gens qui ont demandé à me rencontrer. J’attends de les voir. Et aussitôt après j’appellerai le Premier ministre pour qu’il règle ce problème», a-t-il indiqué.
Jeudi 5 Mars 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :
Bétenty, l'abattue

Bétenty, l'abattue - 27/04/2017