J’aime le Monument de la Renaissance africaine (le commentaire du jour de Cheikh Yérim Seck).


J’aime le Monument de la Renaissance africaine (le commentaire du jour de Cheikh Yérim Seck).
DAKARACTU.COM  Ce Monument de la Renaissance africaine est peut-être mal né. Entre les problèmes engendrés par sa gestion foncière opaque, la polémique de sa paternité, la confusion entretenue entre son coût et la pauvreté des populations environnantes, les urgences énergétiques, et son caractère artistique un peu trop coréen, il avait toutes les chances d’être le monument de la controverse. Mais il est là, et bien là, surplombant Dakar de sa masse et, n’en déplaise à certains, donnant à cette partie de la presqu’île une allure iconoclaste incomparable. Le Monument est impressionnant. On ne va pas le pousser à la mer. On ne va pas le faire fondre, ni le démonter. Il est l’objet de polémiques qui doivent se taire devant la nécessité que nous avons d’en faire quelque chose. Notre chose. Quand les Français construisaient Versailles, le peuple ne mangeait pas à sa faim. Quand Gustave Eiffel montait sa célèbre tour, Paris dans ses quartiers ne connaissait pas les salles de bains. Quand Taï Peh construisait la Pyramide du Louvre, François Mitterrand était au plus bas dans les sondages à cause d’une montée de la précarité. Donc sortons de ce débat pour dire que le Monument de la Renaissance africaine est notre chose et qu’il nous faut nous l’approprier. Les Américains noirs le visitent bien plus que nous, ils viennent par cars entiers depuis Atlanta et vantent le bien-fondé d’une telle symbolique. Certes on aurait pu s’y prendre autrement pour faire naître en nous ce sentiment qui nous pousse à y voir un fort symbole. Par exemple, faire au début du projet un concours panafricain pour le choix de la statue à déposer au sommet des Mamelles. Mais va-t-on refaire l’Histoire pour si peu ? Alors prenons cette statue comme elle est et pour ce qu’elle est. Elle est d’abord somptueuse la nuit et, surplombant la mer, elle donne une idée de majesté africaine. Ensuite, éclairée comme elle est, elle donne une lumière émouvante et propice à l’émerveillement. C’est de la belle ouvrage, on ne peut le nier. Pourquoi ne pas enseigner ses symboles qu’elle porte en elle aux élèves, aux parents et aux autres qui n’y voient qu’un amas de bronze ? Pourquoi ne pas sortir de cette stérile polémique pour se dire que c’est un symbole de renaissance et d’affirmation d’une identité noire renforcée par une toute nouvelle détermination à faire de l’homme noir du 21ème siècle un homme nouveau ? C’était le vœu des chefs d’Etat africains réunis sur son esplanade en devenir. C’était en 2002, lorsqu’ils dirent que ce devait être un symbole du renouveau africain. On ne peut pas s’émerveiller en visitant la Tour Eiffel, ou la Statue de la Liberté, et rester de marbre devant le Monument de la Renaissance éclairé et magnifié, juste parce que c’est Abdoulaye Wade qui l’a fait ériger. De nombreuses personnes y ont vécu des évènements culturels de haute facture. Durant le Fesman, de sublimes concerts des plus grands jazzmen du monde eurent lieu aux pieds du Monument de la renaissance. Les émotions que les gens y ont eues ont été fortes, dues pour beaucoup au cadre dans lequel elles ont été ressenties. On peut ressentir autant à voir Marcus Miller au pied du Monument de la Renaissance que de voir Jean Michel Jarre sous la Grande Muraille de Chine ou Johnny Hallyday sur l’esplanade de la Tour Eiffel. Alors ne boudons pas notre plaisir, il est temps de faire renaître notre Monument de la Renaissance africaine. Sans oublier le qualificatif « africaine ». Si nous ne sommes pas seuls dans le coup, nous pouvons au moins être les porteurs de cette… renaissance.
Mercredi 9 Novembre 2011




1.Posté par cooldc le 09/11/2011 11:06
et Patati et patata et tutti quanti, ce monument est le la représentation symbolique de la gouvernance wadienne: gabegie, opacité, arrogance, prédation. Le tout, au nom du Pére ( Wade) du fils (Karim) et de la mère (Viviane): les trois personnage de la statue. Vous voudrez bien que nous célébrâmes tant d'insultes à l'égard de notre nation. Non, nous disons non et nous allons bientôt lancer une pétition pour le déboulonnement de ce monument de la vanité des Wade.

2.Posté par Mbargou le 09/11/2011 12:08
Parfaitement Mr Seck vous avez beaucoup de courage à défendre une telle position moi même (malgré mes opinions sur le régime) je suis entièrement de cet avis et je l'ai déclaré sans ambages à mes amis. Oui on peut peut discuter de l'opportunité et les raisons de sa création, mais ce monument est beau; mais, comme vous dites, il est là et bien là et il ne sera pas question de le démonter pour des raisons aussi subjectives.

3.Posté par goorgui le 09/11/2011 13:03
Attention M. Seck
L'architecte concepteur de la Pyramide de verre s'appelle Yeoh Ming Pei et non Tai Peh

4.Posté par opium le 09/11/2011 13:30
On voit bien que tu es un journaliste de politique: la culture, c'est pas ton truc.

Ce monument ne reflète sous aucune forme un quelconque héritage africain. Il est le rêve kitsch d'un vieux ringard, obnubilé par l'art grandiloquent de la Corée du Nord.

Nous avons nos styles, nos caractéristiques, nos artistes ici, et pas des moindres, qui auraient pu concevoir quelque chose qui incarne notre âme, notre spécificité. En lieu et place on a cette horreur qui est à la sculpture, ce que le mobilier "faux Louis XIV" est aux salons de nos marabouts. Il ne manque que la dentelle, les fausses dorures, le marbre et un emballage en cellophane pour compléter le toc de cet excrément de la pensée.

Que les touristes américains s'entassent par paquebot entier là-dedans (d'abord tu exagères, ce n'est pas le cas), n'a qu'un vague intérêt économique. Peu instruits qu'il sont sur les cultures qui sont à leur origine, ce n'est pas ce tas de ferraille dans esprit qui les aidera à se reconnecter avec le continent-mère.

5.Posté par cheikh le 09/11/2011 15:02
M. Seck, faudrait vous rappeler que tous ces pays que vous nous citez avec leurs monuments historiques ne connaissent pas ce que l'on appelle l'Islam! Eh oui mon cher, l'Islam fait parti de l'identité du peuple sénégalais et par conséquent, nous ne pouvons nous approprier d'une idole.
De plus M. Yerim Seck, vous qui aimez mettre à nu les montages financiers grotesques du régime de Wade, comment nous, Sénégalais, pouvons nous approprier queleque chose que le "grandissime" Wade himself s'est partagé avec sa progéniture, du partage de Bouki dans le pur contexte!

6.Posté par hiiiiiiiiiiiiiiiii le 09/11/2011 15:57
Yerim t'es decevant.En plus arrete de prendre comme model ces francais, c'est nimp ce k tu dis.Pourquoi vouloir rapprocher des cultures si differentes.Que je sache les Francais n'ont jamais considere nos cultures alors pourquoi prendre leur culture ou histoire en model. J'ai vraiment honte du complexe de l'homme noir en general face a l'homme blanc

7.Posté par habib le 09/11/2011 20:51
Mon frère CYS,je sais que tu as été un brillant élève comme tant de milliers de Sénégalais. Tu es libre d'aimer ce monument de la renaissance et de t'en approprier.Mais laissons aussi les autres ,qui je pense sont la majorité des Sènégalais de ne jamais aimer de monuments et surtout ce monument de la déchéance.Et cette majorité a de solides arguments pour battre en breche les arguments fallacieux que vous avancez pour défendre ce machin.
Les Italiens disent "Chi troppo vuole, stringe male",cad celui qui se mele de toutes les sauces risquent de se disperser. Que chacun de nous fait ce qu'il pense bien faire et on est tous tranquilles.C'est cela la vraie sagesse.Et qu'on se souvienne toujours de ce verset coranique "...Et au-dessus de tout homme détenant la science la science il y a un savant (plus docte que lui)"12;76
Ton frère

8.Posté par Osiris le 10/11/2011 00:07
j'aime Dakaractu. je suis lecteur . je rend hommage à ceux qui m'ont précédé dans les commentaires.
je ne sais pas mais je voulais juste partager ce sentiment. j'aime ce niveau de réfléxion qui respecte les idées de tout un chacun. ce site est le notre .

9.Posté par wathever le 10/11/2011 11:52
N'importe quoi! autant j'ai été contente de vous entendre dire a grand jury qu'il ne fallait pas tirer sur le FESMAN parce que j'étais de ce qui crois que le sénégalais a besoin d'etre cultivé, autant je suis scandalisée par cet article !
ce monument n'a rien de culturelle ( signé par ?) rien d'opportun ( la semi nudité heurte 75% des senegalais) fait éloge à la pedophilie ( la femme a un visage beaucoup plus jeune que son propre fils ( peut etre frere je sais plus) .
Je vous renvois à la place du millénaire ; la place du souvenir non encore amortie inutile et moins bien que des espaces simplement verts qui nous auraient fait mieux respirer en coutant moins.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016