Ivresse ou indiscipline : Il remonte l’autoroute à contre sens


Illustration
Illustration
Un homme, certainement ivre, vu la manière dont il conduisait, a failli causer un drame sur l’autoroute, dans la nuit du jeudi au vendredi, vers 2 heures 40 du matin. En effet, ce «chauffard» bien particulier n’a trouvé rien de mieux à faire que de remonter l’autoroute à contre sens. Venant de Front de Terre et devant rejoindre l’autoroute en direction de Patte d’Oie, il a en effet bifurqué dès le premier rond-point (celui d’Emg), pour prendre la bretelle que prennent normalement les véhicules qui descendent sur front de terre en venant de Patte d’Oie. Sans se rendre compte de sa bêtise, le monsieur qui était seul dans sa Peugeot 305 a ainsi croisé des véhicules roulant à vive allure en direction du centre-ville et qui n’ont pas manqué d’appuyer à fond sur leurs klaxons pour l’avertir.
Mais, inconscient comme ce n’est pas permis, il a poursuivi sa route. Et nos capteurs qui le suivaient depuis l’autre voie de l’autoroute depuis le pont de Hann de constater qu’une fois arrivé à une centaine de mètres de l’école Mariama Niasse, le «chauffard» qui semblait enfin prendre conscience du danger s’est rangé sur la bande d’arrêt d’urgence. Et là, il s’est mis à manœuvrer pour tenter de faire demi-tour et prendre la route par le sens normal. En voilà un qui mérite qu’on lui retire à jamais son permis et qu’on lui interdise pour de bon de se mettre au volant d’une voiture.
Le Populaire


Samedi 27 Août 2016
Dakar actu




1.Posté par Diallo Biramah le 27/08/2016 12:04
Il est vraiment tant que l'Etat arrête son jeux politique infernal et s'attaque aux maux qui gangrène notre société.

je me demande est ce que le Sénégalais mérite ces investissement à coup de milliards que débloque l'Etat pour réaliser des infrastructures.

2.Posté par Diallo Biramah le 27/08/2016 12:05
l est vraiment tant que l'Etat arrête son jeux politique infernal et s'attaque aux maux qui gangrène notre société.

je me demande est ce que le Sénégalais mérite ces investissement à coup de milliards que débloque l'Etat pour réaliser des infrastructures.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :