Italie : Berlusconi discute aussi avec la Chine pour vendre l'AC Milan


Italie : Berlusconi discute aussi avec la Chine pour vendre l'AC Milan
Le propriétaire de l'AC Milan, Silvio Berlusconi, négocie également avec des émissaires du gouvernement chinois pour la vente du club, a-t-il assuré samedi dans une interview à la Gazzetta dello sport.

"Au-delà du rapport créé à l'époque sur la scène politique, (le président chinois) Xi (Jinping) a montré un grand respect pour le foot italien", a dit l'ex-président du Conseil italien.

Il a ajouté qu'il ne savait "pas comment allait se développer" les négociations entre les candidats chinois et thaïlandais à l'entrée dans le capital du club "rossonero".

Début mai Berlusconi semblait prêt à céder de 49 à 51% de ses parts à l'homme d'affaires thaïlandais Bee Taechaubol. La piste semble s'être refroidie depuis, bien que le dirigeant italien ait appelé M. Bee son "ami".

Berlusconi a évoqué le 10 mai "trois coalitions" d'hommes d'affaires chinois intéressées par l'AC Milan. Il a également affirmé qu'il n'était pas sûr de vendre des parts de son club, et que quel que soit l'acquéreur il envisageait de rester président.

L'AC Milan conclut une saison ratée et ne se qualifiera pas, sauf miracle, pour une coupe d'Europe pour la seconde année consécutive.

De plus en plus de millionnaires étrangers s'intéressent aux clubs italiens.

L'Inter, l'autre grand club de Milan, est propriété de l'homme d'affaires indonésien Erick Thohir depuis novembre 2013. L'AS Rome appartient à l'Américain James Pallotta depuis juillet 2011.

Plus bas dans la hiérarchie du "calcio", Bologne (2e division) a été racheté en octobre par l'Américain Joe Tacopina, et le club de Venise, (4e div.) est aux mains du Russe Youri Korabline depuis mars 2011.

AFP
Samedi 16 Mai 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :