IssaThioro Gueye, "Les trois discours de mon temps".


IssaThioro Gueye, "Les trois discours de mon temps".
L'actualité a beaucoup changé. Aujourd'hui, c'est un nouvel espace qui
se dessine au Senegal, avec son cortège d'ordres : les vivres, le
pouvoir d'achat, les droits de l'homme, le savoir, les migrations, les
inondations, la sécurité, la foi, l'emploi, les énergies, le marché,
la communication… Reste à s'entendre maintenant sur la (re)définition
de ce nouvel espace.

Le fameux cri de guerre : «famille, je vous hais» d'André Gide, repris
par les étudiants de 1968, n'est plus d'usage à «interdire
d'interdire». Quand on en est vraiment fatigué de tourner en rond et
de tirer le diable par la queue, il est en principe normal de changer
de disque sans avoir, comme autrefois, à «contester la nature».

Repenser l'espace pour panser les plaies après que la pensée a été
défaite ! Un acte difficile mais pas impossible même si l'acte ne
s'est pas encore affranchi d'une contrainte. Laquelle contrainte
équivaut à une question. Laquelle se pose à foison et à tue-tête :
qu'est ce que l'espace démocratique ? A ce propos, une littérature
fournie existe sur les ouvrages pris isolément. Elle est le fait, soit
d'intellectuels intéressés par le sujet et l'étude des traits
saillants qui en découlent, soit d'hommes qui racontent sous forme de
Portrait un itinéraire politique.

La question s'est toujours posée mais n'a jamais pu être épuisée,
faute de réponse partagée. Tout au plus, elle continue de planer au
dessus de nos idées et de nos actes…

Aujourd'hui qu'elle persiste et implique un questionnement, elle nous
instruit une autre interrogation : qu'est ce que, réellement, la
démocratie ?

Au sens sénégalais du concept, sans sourciller, d'aucuns diraient que
c'est un activisme qui vise la reconnaissance par ses pairs sur la
scène politique. Sans hésiter, d'autres penseraient que c'est un
prisme, un fantôme et un spectre, donc une fiction. Difficile alors
d'y répondre, pensais-je !

Mais, à force de poser la question et d'en débattre, une femme, la
cinquantaine,  rencontrée dans la banlieue rufisquoise, m'a repondu en
ces termes : "Issa, les trois discours de mon temps sont "cultiver,
manger et se soigner". Et d'ajouter : qui peut en dire autant...
L'espace est si vaste que vouloir le re-définir serait un risque".

----------
Issa Thioro Gueye,
Rufisque.
Dimanche 5 Janvier 2014
Dakaractu




1.Posté par NHJLMOP le 06/01/2014 16:06
un lot de 70 terrains a vendre sur dakar prix fixer 5 500 000F par parcelle viabilise venez vite nous découvrir avant qu'il soit trop tard contact 707811449



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015