Israël: au moins 4 morts dans une fusillade près d'un QG de l'armée à Tel-Aviv

Une fusillade a éclaté mercredi soir près du QG de l'armée israélienne, à Tel-Aviv. Selon la police, qui évoque une "attaque terroriste", deux Palestiniens ont ouvert le feu. Quatre personnes sont mortes.


Israël: au moins 4 morts dans une fusillade près d'un QG de l'armée à Tel-Aviv
Quatre personnes ont été tuées et plusieurs ont été blessées mercredi soir à Tel-Aviv quand deux Palestiniens ont ouvert le feu dans un quartier animé de restaurants et de bars proche du ministère de la Défense, ont indiqué l'hôpital et la police.

Cette attaque est l'une des plus meurtrières de la vague de violences en cours depuis des mois, mais qui semblait diminuer récemment.

Les deux hommes ont fait irruption dans la soirée dans le quartier de Sarona, un ensemble d'établissements très fréquentés à cette heure, et ont ouvert le feu, a relaté le chef de la police de Tel-Aviv, Chico Edri, à des journalistes. Neuf personnes ont été atteintes, a-t-il dit.     

Un assaillants arrêté, l'autre blessé

L'un des deux assaillants a été arrêté, l'autre a été atteint par des tirs et évacué, dans un état grave, vers l'hôpital, selon la police. Une vidéo sur les réseaux sociaux montre un officier en uniforme ouvrant le feu sur une cible non visible. La police a ensuite identifié les deux agresseurs comme des cousins palestiniens du secteur d'Hébron, en Cisjordanie occupée.

"A mon arrivée sur place, j'ai vu deux jeunes gens avec des blessures par balles à l'extérieur d'un restaurant", a rapporté un sauveteur de l'organisation United Hatzalah cité par ses services, "nous les avons pris en charge ainsi que de nombreuses autres personnes sous le choc".
L'attaque perpétrée a une nouvelle fois provoqué des scènes de panique. Elle a également suscité un flot de rumeurs comme celle, démentie ensuite, selon laquelle un tireur avait réussi à prendre la fuite.

"Les gens se sont mis à courir"

"J'étais en train de dîner dans un centre commercial en plein coeur de Tel-Aviv, à quelques mètres du QG de l'armée en Israël. Tout d'un coup, les gens se sont mis à courir autour de nous. On a fait la même chose dans le restaurant en se précipitant vers les portes", a témoigné sur BFMTV Jessica Lederman, journaliste chez i24News, qui se trouvait sur les lieux quand la fusillade a éclaté.
"On nous a tout de suite mis à l'abris - vous savez en Israël ce sont des choses qui arrivent régulièrement - dans une espèce de chambre forte quelques minutes", a-t-elle encore expliqué.
Des policiers et des militaires ont ensuite intimé aux personnes qui se trouvaient là d'"évacuer dans une certaine direction". Puis celles-ci ont été mises à l'abris et sont restées "une heure à peu près" confinées, "pour être sûr que la situation est sous contrôle". Selon la journaliste, les choses sont "encore assez confuses".

Contexte de violences

Cette attaque survient alors qu'Israël, Jérusalem et les Territoires palestiniens sont en proie à des violences qui, jusqu'à mercredi, avaient coûté la vie à 207 Palestiniens, 28 Israéliens, deux Américains, un Erythréen et un Soudanais depuis le 1er octobre, selon un décompte de l'AFP.

La plupart des Palestiniens tués sont les auteurs ou auteurs présumés d'attaques, commises pour un grand nombre au couteau.
Mercredi 8 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :