Irina Bokova salue le dynamisme et la maturité de la presse sénégalaise

La Directrice générale de l’UNSECO, Irina Bokova, a salué, vendredi à Dakar, ‘’le dynamisme et la maturité’’ de la presse sénégalaise, indiquant que son organisme va réfléchir sur des projets visant à renforcer la liberté d’expression, la formation des journalistes et l’équipement des médias sénégalais, a appris l'APS.


Irina Bokova salue le dynamisme et la maturité de la presse sénégalaise
‘’Il y a un dynamisme et une maturité en matière d’information au Sénégal, avec en toile de fond des acquis démocratiques dans ce pays’’, s’est félicitée Mme Bokova au cours d’une audience avec Cheikh Bamba Dièye, ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique.
 
Entouré par une bonne partie de ses collaborateurs ainsi que du Directeur de la Communication, Alioune Dramé, du Directeur général de Agence de presse sénégalaise (APS), Thierno Birahim Fall, notamment, M. Dièye a longuement échangé avec Mme Bokova autour des enjeux de la coopération entre son département et l’organisme onusien.
 
‘’Nous allons renforcer la coopération avec le Sénégal avec des projets qui sont déjà inscrits dans l’agenda de l’UNESCO. L’équipement des médias et la formation des acteurs nous intéressent beaucoup’’, a notamment souligné Irina Bokova.
 
Elle a aussi annoncé d’importants projets concernant les radios communautaires. ‘’Ces radios favorisent la communication directe de proximité. C’est pourquoi elles doivent bénéficier de nouveaux supports pour faire passer les messages en matière de santé, de l’éducation, de l’environnement, entre autres’’, a expliqué la Directrice générale de l’UNESCO.
 
Mme Bokova a fait état de la disponibilité de son organisme à accompagner le ministère de la Communication, en particulier ‘’dans son projet majeur de basculement au numérique d’ici à 2015’’.
 
Pour sa part, le ministre Cheikh Bamba Dièye a souligné les acquis démocratiques basés sur la qualité de l’information, avant de rappeler les chantiers de son département. ‘’Nous sommes dans la phase finale d’un nouveau Code de la presse (…) mais nous avons surtout besoin de cet accompagnement de l’UNESCO pour le développement de contenus davantage axés sur l’éducation citoyenne, la prévention des conflits sociaux, etc.’’, a-t-il déclaré.
 
Parlant du lien entre l’information et la culture, Cheikh Bamba Dièye a soutenu ‘’qu’il n’y a pas de mauvais citoyens, mais seulement des citoyens mal informés (…)''. Selon lui, ''il y a nécessité de procéder à un relèvement du niveau des débats pour une meilleure compréhension des enjeux citoyens’’.

APS




Vendredi 15 Février 2013
Notez


1.Posté par SOLUTION le 15/02/2013 19:20
VENTE DAPHRODISIAQUE TRES EFFICASSE CONTRE LA FAIBLESSE SEXUELLE ET LEJACULATION PRECOCE RESULTATS IMMEDIAT EXISTE EN GELULLE EN POUDRE OU EN SACHET LIVRAISON A DOMICILE EN TOUTE DISCRETION 24/24 CONTACTEZ VITE LE 774736063.

2.Posté par MAODO le 15/02/2013 19:21
MOUVEMENT DE SOUTIENT DES ETUIDIANTS DE L’UCAD POUR LA LIBERATION DE MONSIEUR NDONGO DIAO
Face à l’injustice se défendre devient un droit inaliénable mais aussi à face une injustice exercée sur une personne innocente la défendre un devoir. C’est pourquoi en tant que étudiants de l’UCAD (Université Cheikh Anta DIOP de Dakar), en parfaite collaboration avec les écoles et instituts notamment ITECOM et ENSUD, nous nous sommes levés pour dire NON à l’incarcération arbitraire de l’ex DG de l’ARTP Ndongo DIAO, qui est une personne d’une probité morale irréprochable et ayant beaucoup contribuée au développement de son pays en tant que DG de l’ARTP par le biais d’un chiffres d’affaires de 17 milliards en moyenne par mois.
Aujourd’hui il a été limogé de son poste puis incarcéré injustement par le nouveau régime et sa justice au ordre, qui s’auto glorifie à suffisance d’une rupture déclarative et non réelle. Après huit mois de détention, il est entendu par le juge d’instruction puis par la chambre d’accusation en ces termes rapporté par la presse« en effet selon des sources judiciaires l’avocat général Abdou Karim DIOP, avait rédigé un premier réquisitoire infirmant l’ordonnance du doyen des juges d’instruction, Mawa Sémou DIOUF, qui avait refusé, la liberté provisoire à Ndongo DIAO ». En claire le représentant du parquet général « était disposé à ce que l’ex DG de l’ARTP obtienne la liberté provisoire qu’avaient demandé ses conseils. Un réquisitoire fait bien avant la tenue, vendredi dernier de l’audience devant la chambre d’Accusation. Des sources judiciaires renseignent que ce dit « réquisitoire a été changé en catimini à la dernière minute et remplacé par un autre défavorable à la libération de Ndongo DIAO ».Selon les mêmes sources l’agent judicaire de l’ETAT, représentant la partie civile dans cette affaire a soutenu qu’il ne réclame pas de dommages et intérêts car dit-il « LE DOSSIER EST VIDE », « c’est un non événement » Ce qui lui a valu malheureusement son poste quelques jours après. Mais une « note mystérieuse, venue d’on ne sait ou, transmise à un des magistrats, ainsi qu’un coup de fil, en pleine séance, venu également de l’extérieur ont changé la donne » D’aucun soupçonne la mainmise de la Chancellerie.
A la lumière de toutes ces considérations, ne pensez-vous pas qu’il est temps de dire STOP à L’injustice ? Car un adage disait « L’ORSQUE LE MAL A TOUTES LES AUDACES LA VERITE DOIT AVOIR TOUTES LES COURAGES AFIN D’Y REMEDIER » ? C’est pourquoi en tant que intellectuels et futur dirigeants de ce Pays, nous étudiants de l’UCAD nous disons NON à la détention arbitraire de l’otage politique NDONGO DIAO qui a beaucoup fait pour sa patrie.


Source: www.senegal60.com

3.Posté par Mame less dia le 15/02/2013 19:32
Oubien elle est folle ou elle est bete,quelle maturite a la merde senegalaise?

4.Posté par FocusActu le 15/02/2013 20:13
Bonjour à tous! FocusActu.Com est un site d'information générale. Bienvenue à tous!

5.Posté par Ernesto le 15/02/2013 21:20
Homme athlète Mur avec gros et long sexe baise bien cherche femme à baisé alors me contacter en toute toute discrétion sur ma boite barhamdos@hotmail.fr . Déplacement et voyage j'accepte. Suis à l'attente de contact.

6.Posté par professeur le 16/02/2013 08:33
Cela me fait rire.
La presse sénégalaise est la championne des fautes.
Le nombre de faute à la ligne est battu dans le monde.
En plus de quelle presse parle t-elle?
Ce sont des bout de phrase et des photos que publie la presse sénégalaise, pas des articles.



Dans la même rubrique :