Irak : l'armée lance une offensive pour reprendre le centre de Ramadi

L’armée irakienne est entrée, mardi, dans le centre de Ramadi. Cette offensive vise à reprendre la ville contrôlée depuis le mois de mai par l’EI. Entre 250 et 300 jihadistes y seraient retranchés.


L’armée irakienne a lancé, mardi 22 décembre, une offensive destinée à reprendre le centre de Ramadi aux jihadistes de l’organisation de l’État islamique (EI).

Selon Sabah al-Nomane, le porte-parole des services de lutte antiterroriste irakiens, les militaires sont entrés dans le centre de Ramadi "par plusieurs fronts et [ont] commencé à purger les quartiers résidentiels".

Un général irakien avait annoncé lundi que l'assaut était imminent, au lendemain du largage sur le chef-lieu de la province d'Anbar, à l'ouest de Bagdad, de tracts demandant aux habitants d'en partir dans les 72 heures.

Ramadi, située à une centaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad et chef-lieu de la vaste province d'Al-Anbar, avait été conquise en mai 2015 par l'EI, ce qui avait représenté une défaite cuisante pour l'armée.

Le ministre de la Défense, Khaled al-Obaidi, avait assuré que les forces irakiennes, soutenues par les frappes de la coalition internationale, reprendraient le contrôle total de la ville avant la fin de l'année. Cette opération constitue une étape dans la difficile reconquête des vastes territoires tombés aux mains des jihadistes il y a plus d'un an.

Avec AFP et Reuters
Mardi 22 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :